MENU
Accueil
Floyd Mayweather : découvrez son jet privé à 60 millions de dollars
Écouter le direct
Floyd Mayweather - Ballerfest : Music Lives
Floyd Mayweather - Ballerfest : Music Lives ©Getty

Floyd Mayweather : découvrez son jet privé à 60 millions de dollars

Floyd Mayweather a partagé des images de son majestueux jet privé qui vaudrait plus de 60 millions de dollars.

Floyd Mayweather n'est pas seulement un boxeur d'exception, mais c'est aussi un collectionneur aux goûts de luxe. Zoom sur sa  collectionn de jets privés, qu'il dévoile dans plusieurs photos.

Le luxe absolu : c'est la petite merveille de Floyd Mayweather, qui sait apparemment se faire plaisir. Propriétaire de deux jets privés, le boxeur, qui ne cache pas son amour de l'argent, nous permet de découvrir le plus cher des deux, qu'il a tout simplement nommé "Air Mayweather". Ce jet, qui a apparemment une valeur de 60 millions de dollars, est une des possessions les plus chères que s'est offerte le sportif, connu pour ses dépenses clinquantes.

George Mayweather, collectionneur de luxe

Passionné de jeux d'argent et grand collectionneur de voitures - il aurait plus d'une centaine de voitures de luxes, dont certains n'auraient jamais été utilisés, Floyd Mayweather est propriétaire, entre autre, d'un véhicule à 5 millions de dollars, et de deux jets privés : un amour pour la technologie de luxe qu'il ne cache pas, mais a décidé, au contraire, de partager.

On découvre donc les photographies du Air Mayweather qui est en fait un modèle Glfstream G650, customisé aux couleurs de son propriétaire. De l'extérieur, on peut découvrir l'inscription "0-50" sur les ailes de l'avion, une référence au palmarès de victoires du superchampion; quant à l'intérieur, il est bien sûr équipé de matériel extrêmement luxueux, comm**e un téléphone satellite et du cuir véritable sur les fauteuils.**

Difficile donc de ne pas admirer cet objet d'extrême luxe, et de ne pas avoir envie d'en tester le confort. Mais grâce aux photos postées par le sportif, on peut déjà s'imaginer dedans, et c'est déjà dingue.