MENU
Accueil
Facebook voudrait changer de nom
Écouter le direct
Mark Zuckerberg - Conférence de sécurité à Munich (Tobias Hase)
Mark Zuckerberg - Conférence de sécurité à Munich (Tobias Hase) ©Getty

Facebook voudrait changer de nom

Le réseau social veut changer d'image, et commencer par changer de nom.

Après Kanye, c'est Facebook qui voudrait changer de nom : c'est l'info inattendue du jour, révélée par le site The Verge. Et la toile est déjà en roue libre.

Mark Zuckerberg veut changer l'image de son tout premier réseau social, Facebook. Selon le site The Verge, celui-ci prévoit en effet de créer prochainement une nouvelle entité-mère, qui regrouperait ses différents réseaux. En effet, le groupe, qui connaît récemment des difficultés, souhaite changer d'image et se réinventer, en commençant par changer de nom : "Facebook prévoit de changer son nom la semaine prochaine pour refléter la place centrale qu’il accorde au développement du métavers”, rapporte le média américain. 

De Facebook au Métaverse

C'est la révolution pour Facebook : ce mardi 19 octobre, on apprenait que le plus grand réseau social du monde pourrait changer de nom... dès le 28 octobre, c'est-à-dire la semaine prochaine. Mark Zuckerberg, son créateur, souhaite faire passer le réseau social au niveau suivant et créer ce qu'il appelle le "métaverse", mot tiré d'un roman de science-fiction de Neal Stephenson et signifiant, pour le patron de Facebook, l'avenir des réseaux sociaux : un monde virtuel parallèle où l'on évoluerait avec des avatars munis d'interfaces connectées.

Mais, sous cette transformation, on retrouve également la volonté de Mark Zuckerbrerg de laver l'image de Facebook : en effet, le réseau social s'est retrouvé embourbé dans de nombreux scandales ces dernières années, et a perdu de son prestige, devenant un des réseaux délaissés par la nouvelle génération. L'entreprise, en pleine crise, a donc pour but de partir d'un nouveau pied. 

Bien sûr, les internautes s'amusent déjà à imaginer des noms pour Facebook, et les réseaux sociaux sont en émoi. Une nouvelle qui risque en effet de nous secouer tous, tant l'utilisation de Facebook et de ses sociétés sœurs (comme Instagram) pèse sur notre quotidien.