MENU
Accueil
Emmanuel Macron lance une FAQ vaccination sur Insta et TikTok
Écouter le direct
capture écran de la vidéo IGTV d'Emmanuel Macron
capture écran de la vidéo IGTV d'Emmanuel Macron

Emmanuel Macron lance une FAQ vaccination sur Insta et TikTok

En direct sur les réseaux, le Président de la République prend le temps de répondre aux "fausses rumeurs" et "fausses informations" qui se propagent...

Depuis le début de l'été règne une nouvelle incertitude qui pèse sur le moral des populations déjà préparée à un quatrième confinement. La solution, le pass sanitaire (rendu obligatoire depuis le 21 juillet dans les lieux de loisirs et de culture qui accueillent plus de 50 personnes) va être étendu dès le 9 août aux cafés et restaurants, aux foires et salons, au longs trajets en trains mais continue de soulever des interrogations. 

Malgré les 42 millions de français déjà vaccinés au moins une fois, plus de 200 000 manifestants étaient encore rassemblés pour s'opposer à ce pass sanitaire. Des doutes, des "fausses informations et faussent rumeurs" perdurent et rendent sceptiques les plus méfiants. C'est pourquoi notre chef d'état à pris la parole sur Instagram et TikTok pour tenter de clarifier la situation. 

"Je suis jeune et en bonne santé, je n'ai pas de raison de me vacciner"

Face à ceux qui se pensaient intouchables face à cette nouvelle épidémie mondiale évolutive, Emmanuel Macron appelle immédiatement à la réalité et la conscience collective. Le Président affirme que la maladie peut toucher et affaiblir chacun d'entre nous, même les jeunes en bonne santé et qu'il fallait absolument "réduire les risques de contaminations" et "prendre soins des autres". 

"Le vaccin n'est pas sûre, et en me faisant vacciner, je peux tomber malade"

Le chef d'état poursuit son intervention avec une statistique indéniable : 

85% des gens hospitalisé ne sont pas vaccinés...

Il affirme ensuite que les vaccins ont été homologués par des autorités indépendantes "d'experts" en santé, des grands scientifiques partout dans le monde et qu'il n'y avait pas de raison de s'inquiéter, malgré quelques effets indésirables...

"Le manque de recul sur le vaccin"

Dans sa troisième intervention, le président nous rappelle les bienfaits historiques de la vaccination, notamment ceux développés par Louis Pasteur et souligne le fait que depuis 2018, 11 vaccins sont déjà rendus obligatoires. L'occasion pour lui aussi de revenir sur la notion d'ARN messager (développé depuis 1961 pour lutter contre le cancer et la propagation des virus) et de rappeler les investissements colossaux qui ont été opérés pour sauver l'humanité ! 

Un combat contre la désinformation rudement bien mené par le président et très apprécié par les internautes, tout même partagés dans leurs commentaires...