MENU
Accueil
Covid-19 : La Chine a t-elle menti sur le nombre de morts ?
Écouter le direct
Des files d'attentes devant un funérarium à Wuhan en Chine - Capture Twitter
Des files d'attentes devant un funérarium à Wuhan en Chine - Capture Twitter

Covid-19 : La Chine a t-elle menti sur le nombre de morts ?

Le bilan officiel chinois fait état de 3 304 décès et de 81 470 cas confirmés de coronavirus depuis le début de l’épidémie. Mais ces chiffres paraissent bien loin de la réalité, des clichés de la population devant les funérariums posent question.

Après deux mois de confinement, la Chine reprend son souffle, la population réinvestie les rues, et se prépare à fêter le 4 avril : Qingming, la fête des morts. Des photos relayées par le média économique Caixin ont semé le trouble, des photos censurées depuis par Pékin sur lesquelles on peut voir de longues files d'attente devant les funérariums de Wuhan. 

"Certains funérariums de #Wuhan ont commencé à autoriser les gens à venir chercher les cendres des membres de leur famille décédés après le confinement."

Puis, d'autres posts et articles sont venus renforcer ce constat : 

Un article publié par Radio Free Asia, média financé par une agence fédérale américaine, a renforcé ces soupçons avec des témoignages sans équivoque de la population de Wuhan :

Les crématoriums ont fonctionné 24 heures sur 24 pendant des jours, alors comment se fait-il que si peu de personnes soient mortes ?

De nombreux habitants de Wuhan seraient convaincus que plus de 40 000 personnes seraient mortes dans la ville depuis le début de la quarantaine le 23 janvier.

Des internautes ont fait des calculs, ils estiment que 42 000 urnes funéraires pourraient être rendues aux familles.... Une autre estimation, basée sur les capacités  de crémation des funérariums, fournit le chiffre de 46.800 morts. 

Cependant, ces photos ne prouvent pas que toutes les personnes incinérées soient mortes suite au Covid-19, comme l'explique à 20 minutes, Antoine Bondaz, chercheur à la Fondation pour la recherche stratégique : 

"Les funérariums ont été fermés à Wuhan depuis le  23 janvier jusqu’à aujourd’hui. Ils les rouvrent car, dans quelques jours, la Chine célèbre la fête des morts . Il est très important pour les familles de se rendre au cimetière. Il est donc tout à fait normal qu’il y ait de longues queues."

De plus :

"Des médecins chinois ont dit que des décès en janvier, avec des  symptômes proches du Covid-19, n’ont pas été comptabilisés. Il a fallu attendre le 20 janvier pour qu’il y ait des mesures fortes. Ce délai a  favorisé la propagation de l’épidémie."

L'Ambassade de Chine, très active sur les réseaux, a voulu remettre les pendules à l'heure via son compte twitter :

L’ambassadeur de la République populaire de Chine en France s'est exprimé, sur l’antenne de BFM TV :

"Nous n’avons pas sous-estimé le nombre de décès. D’après les statistiques de la municipalité de Wuhan, en 2019, on a compté 51 200 décès sur toute l’année, soit à peu près 4 000 par mois en moyenne. Comme en hiver, il fait très froid, il y aura plus de décès que la moyenne, peut-être 5 000 par mois. Ce sont des décès normaux."

La crise sanitaire se poursuit et s'intensifie dans le monde entier, des répercussions diplomatiques importantes naissent. Le monde vacille.