MENU
Accueil
Billie Eilish dénonce le "body shaming" lors d'un concert
Écouter le direct

Billie Eilish dénonce le "body shaming" lors d'un concert

Billie Eilish a démarré sa tournée mondiale : "Where Do We Go? Tour" à Miami, en délivrant un message fort, lors d'une mise en scène pendant laquelle elle se déshabille.

Billie Eilish est une jeune femme qui aligne les records : elle a remporté en 2019 5 Grammy Awards dont celui de l'album de l'année avec When We Fall Asleep Where Do We Go ? (il s'agit de son premier album). Son titre Bad Guy a été la chanson la plus vendue dans le monde au format numérique l'an dernier, et elle a réalisé la meilleure performance de tous les temps d'un thème de James Bond sur une semaine avec No Time To Die, le thème officiel du prochain volet. Billie est très engagée, comme elle a pu le prouver lors de la première date de sa tournée. 

Billie commence un monologue sur le titre All The Good Go to Hell, tout en se déshabillant, elle dit :

Me connaissez-vous vraiment ? Vous avez des opinions sur mes opinions, sur ma musique, sur mes vêtements, sur mon corps.

Billie a été victime de body shaming, des hordes de haters l'insultent fréquemment sur ses tenues vestimentaires, son corps, elle poursuit :

"__Certains détestent ce que je porte, certains adorent. Certains utilisent cela pour faire honte aux autres, certains utilisent cela pour me faire honte. Mais je sens votre regard en permanence. (...) Si je devais m'y conformer, je ne serais jamais capable de bouger." elle poursuit : "Si ce que je porte est confortable, je ne suis pas une femme. Si je me débarrasse de mes couches de vêtements, je suis une pute. Alors que vous n'avez jamais vu mon corps, vous le jugez et me jugez par rapport à lui. Pourquoi ?"

Une vidéo en arrière plan met en évidence son décolleté, sa peau puis elle disparaît dans des limbes aquatiques... Un message s'étale :

Si ma valeur est basée sur votre perception. Ou votre opinion sur moi. Ce n'est pas de ma responsabilité.

Le message est très clair, "votre opinion de moi ne me définit pas !", le corps de la femme n'est la propriété de personne, il est inadmissible de le chosifier et les attentes insoutenables qui reposent sur les femmes, et en particulier sur les femmes exposées et évoluant dans le monde du spectacle, doivent cesser.