MENU
Accueil
Australie : une femme sauve un koala des flammes
Écouter le direct

Australie : une femme sauve un koala des flammes

Une vidéo qui redonne foi en l'humanité : une femme arrache un koala des flammes.

La situation est catastrophique en Australie, après la Nouvelle-Galles du Sud et Sydney, où les 5 millions d'habitants sont enveloppés par un brouillard toxique, c’est au tour des côtes de l’Australie du sud d'être en proie des feux de brousse. Les températures sont anormalement élevées et une sécheresse attisée par le vent aggrave la situation. 

Carte des incendies en Australie
Carte des incendies en Australie ©AFP

Dans une forêt située à proximité de la ville australienne de Port Macquarie, un koala a été sauvé in extremis par une femme qui n'a écouté que son courage et a été chercher le pauvre animal. Elle l'a enveloppé dans sa chemise, puis, l'a aspergé d'eau pour ensuite l'emmener au Port Macquarie Koala Hospital. L'incendie a ravagé une grande partie de la réserve, au moins 350 koalas sont morts, la population était composée de 600 individus.

Le Port Macquarie Koala Hospital a organisé une collecte de fonds pour faire face à ce drame, beaucoup de marsupiaux ont été accueillis par la clinique depuis les incendies, un soigneur explique :

Lors l'admission à l'hôpital, le koala est réhydraté et le lendemain, il est examiné pour rechercher des brûlures traitées avec une crème spécifique avant que celles-ci ne soient bandées. Les pansements sont changés tous les trois jours."

Les koalas sont des êtres vulnérables comme nous l'explique Sue Ashton, présidente de l'Hôpital des koalas de Port Macquarie :

"Quand les koalas se retrouvent pris au milieu des flammes, ils grimpent jusqu'au sommet d'un arbre et se mettent en boule. Si le feu passe rapidement et ne fait que brûler légèrement leur fourrure, ils sont saufs et leur fourrure repoussera. Cependant, lorsque le feu atteint le sommet de l'arbre, ils périssent. Un bilan ne pourra donc être dressé qu'une fois qu'on sera sur place et qu'on aura commencé à regarder."

Pendant ce temps-... Scott Morrison, le Premier ministre Australien, a déclaré à The Guardian que sa politique environnementale n'était pas responsable des incendies qui dévastent le pays : 

"Suggérer d'une manière ou d'une autre que l'Australie, responsable d'1,3% des émissions mondiales, a un impact direct sur des incendies spécifiques, ici ou ailleurs dans le monde, n'est étayé par aucune preuve scientifique crédible."