MENU
Accueil
Zion Williamson : on a trouvé le prochain LeBron James !
Écouter le direct
Zion Williamson avec Duke.
Zion Williamson avec Duke. ©Getty

Zion Williamson : on a trouvé le prochain LeBron James !

Star depuis le lycée, Zion Williamson est enfin au niveau universitaire et affole les franchises NBA.

On n’avait pas connu autant de hype pour un lycéen depuis LeBron James. C’est bien simple, Zion Williamson est scruté par tous les scouts NBA. Il faut dire que depuis qu’il est passé d’1,75m à 1,91 en un an et qu’il brise des cercles comme personne, on ne peut échapper à ses highlights sur internet. En progrès constant dans son lycée de Spartanburg Day School, il a passé un à un les paliers en scoring : 24,4 points, 9,4 rebonds, 2,8 passes, 3,3 interceptions et 3 blocs en Seconde, 28,3 points, 10,4 rebonds, et 2,5 passes en première et 36,4 points, 11,4 rebonds en Terminale. Dans son sillage, Spartanburg remporta trois titres d’État à la suite ! Sélectionné pour le All-American Game de McDonald's et le Nike Pro Summit du fait de ses performances, Zion devint un incontournable.  

On dirait un éléphant dans un magasin de porcelaine. Le genre d'athlète que l'on voit une fois par génération.

- Kevin Durant, double tenant du titre NBA

Une année universitaire pour tout casser

Porté par son physique hors-norme, il a suscité l’intérêt de toutes les universités américaines. En effet, aux États-Unis, le parcours classique des joueurs de basket-ball est le suivant : lycéen, université pendant un an puis NBA. L’après-lycée est donc déterminant puisque si jouer en Europe permet de gagner en expérience et d’être payé, cela éloigne de la mentalité américaine, des recruteurs et surtout des véritables institutions en forme de fabrique de champions. Williamson a donc privilégié les États-Unis et s’est engagé avec Duke qui figure parmi les équipes universitaires les plus légendaires du sport américain. Les "Blue Devils" sont coachés par Coach K…qui n’est autre que l’entraîneur de l’équipe américaine de basket-ball. 

À Duke depuis l’été, et pour un an (normalement), Williamson va donc être très bien encadré. Un an seulement, car aux États-Unis existe ce que l’on appelle le "One and Done" . Dans l’obligation d’être au minimum dans leur 19ème année, et d’avoir laissé passer un an après le lycée au moment de leur inscription à la Draft NBA, les jeunes prodiges ne font donc qu’une seule année universitaire en sortie de lycée avant de partir en NBA. Ils peuvent bien entendu réaliser l’entièreté du cursus, mais il est très difficile pour les joueurs les plus prometteurs de tourner le dos aux contrats juteux du basket-ball professionnel américain.  

Zion Williamson, 18 ans, devrait donc se présenter très logiquement pour la Draft 2019. Il sera alors dans sa 19ème année et filera tranquillement vers l’un des premiers choix de Draft. Dans ses aspirations NBA, la pépite devrait être accompagnée par ses deux coéquipiers (au moins) : R. J. Barrett et Cameron Reddish. Pour vous faire une idée du trio, sachez que Barrett était classé lycéen numéro 1 du pays, Reddish numéro 2 et Williamson numéro 3. C’est la première fois dans l’histoire qu’une université signe les trois meilleures recrues du pays ! 

En plus des enseignements que Coach K lui apportera, Zion va donc bénéficier d’une année pleine avec ce qui se fait de mieux à son niveau. Notez d’ailleurs que si Reddish et Barrett étaient classés devant Zion au lycée, les positions occupées par les trois phénomènes sont quasi-interchangeables. En effet, si le jeu d’un Barrett est plus poli que celui d’un Williamson, le physique de Zion met tout le monde d’accord.  

Le phénomène physique

J'ai vu un gamin de Duke hier soir qui était assez impressionnant. Oh mon Dieu. Je ne peux probablement rien dire de plus, ni mentionner son nom… C’est celui qui pèse 129 kilos. Je pensais que LeBron était unique, mais apparemment, c’est lui le prochain gars qui arrive. 

- Steve Kerr, entraîneur des Golden State Warriors

Le physique, c’est notamment pour cette raison que l’ancien de Spartanburg affole les observateurs. Actuellement, il mesure 2,01 m… pour 129 kilos ! En janvier dernier, il était à 1,98 m pour 123 kilos. Cette saison en NBA, il n’y a qu’un seul joueur qui pèse plus lourd que lui : Boban Marjanovic avec 2.2, pour 132 kilos. Oui, Zion Williamson est un beau bébé. 

Évoluant désormais au poste d’ailier fort, notre dunkeur sait aussi faire bien plus que ça. Ayant beaucoup travaillé sur ses lacunes du lycée, il se prépare au jeu de la NBA moderne. Désormais, il tire donc à trois-points et fait preuve d’un intéressant QI basket. Toujours aussi rapide malgré son poids de pivot, il est sans égal physique en NCAA (pour National Collegiate Athletic Association, l’association sportive universitaire américaine). Pour ses premières sorties, il a d’ailleurs marché sur la concurrence. Si en NBA son avantage de puissance sera bien moins important, surtout quand il tombera sur les Big Men, pour le moment cela fonctionne. 

C’est aussi dans cette optique qu’il a travaillé sur son jeu, car dans la Draft 2019 qui s’annonce riche en talents, être un phénomène physique ne suffira pas pour être l’un des trois premiers choix. Les franchises iront chercher des joueurs complets, déjà "NBA-ready" . Actuellement, on ne voit aucun joueur plus prêt pour la NBA que Zion Williamson. Déjà adoubé par Kevin Durant et Steve Kerr, il va maintenant tenter d’aller chercher le titre NCAA avec Duke avant de partir à la conquête du basket-ball mondial. Pour le moment tout va bien : trois matchs, trois fessées et des statistiques à tomber (25,3 points à 82% de réussite, 10,7 rebonds, 2,7 passes, 3 blocs).

Par Guillaume Duseaux