MENU
Accueil
Top 10 des meilleurs rappeurs de NBA
Écouter le direct
Top 10 des meilleurs rappeurs de NBA
Top 10 des meilleurs rappeurs de NBA ©Radio France

Top 10 des meilleurs rappeurs de NBA

Basket-ball et rap, les deux sont intimement liés et nombreux sont les joueurs NBA à s’être essayés avec plus au moins de succès au rap. Retour sur les plus grandes réussites.

Shaquille O'Neal hier,Lonzo Ball aujourd'hui, les joueurs NBA tentent souvent de s'aventurer dans le rap. Tony Parker  y a laissé quelques plumes tandis queDamian Lillard  y excelle véritablement. Retour sur les plus grands NBAers-rappeurs, un classement forcément subjectif.

10 - Allen Iverson

Alerte superstar ! Tout comme Tony Parker, Allen Iverson estl’un des plus grands joueurs de tous les temps. L’icône de Philadelphie s’est toutefois mieux débrouillée derrière le micro. Adoptant le style bling-bling des rappeurs avec baggys, kilos d’or au cou et snapback,Iverson a même été l’une des causes de l’arrivée du dress-code en NBA . Pour lutter contre cette image, jugée trop « street », le Commissaire de la NBA de l'époque, David Stern  frappait fort. À partir du 17 octobre 2005, les joueurs ne pouvaient plus porter de casquettes, t-shirts, sneakers, jeans, maillots de sport ou encore bijoux imposants. Pour beaucoup, cette mesure était vue comme une attaque à la culture hip-hop. Évidemment, Allen Iverson était l'un des plus fervents opposants au dress-code. Finalement, le temps aidant, les joueurs se sont pris au jeu et, désormais, nombreux sont ceux qui sont devenus des icônes de la mode.

Pour revenir à la carrière de rappeur d’Allen Iverson,  qui a retrouvé son baggy aussitôt sa carrière NBA terminée, elle estaussi brève que remarquée.  Sous le nom deJewelz,  Iverson sortait son premier single, tiré d’un album à venir, en 2000 : 40 bars . Avec desparoles homophobes, violentes et misogynes,  le All-Star était déchaîné. Pour la NBA, ça ne passait pas du tout à l'époque. À tel point qu'une rencontre était organisée entre Iverson, Stern et des associations en octobre 2000. Résultat : l'album n'est jamais sorti. En 2010, un album, Misunderstood , était partagé dans l’indifférence quasi générale. On retrouvait 4 chansons, quelconques, d’Iverson sur le projet.

9 - Kevin Durant

OK, Kevin Durant n’a jamais sorti d’EP, ni même d’album, mais il reste très sérieux derrière un micro.  Aussi et surtout, un featuring avec LeBron James a été enregistré il y a quelques années. Oui, deux des plus grands joueurs de tous les temps auraient collaboré sur un morceau. Selon Chris Haynes, journaliste pour ESPN, l’enregistrement aurait eu lieu lors du lock-out de 2011. Le son a même failli faire partie de la bande originale du film Thunderstruck avec Kevin Durant en 2012. Voici un petit échantillon du morceau. Vous n’êtes pas convaincus ? Alors, écoutez Worried About Tomorrow.

8 - Lance Stephenson

Rival de LeBron James sur les parquets de NBA, "Born Ready" estloin devant le King dans le rap jeu.  Il s’était notamment fait remarquer par un remix inspiré de Hot N  en 2014. Depuis, Stephenson sort régulièrement des morceaux  avec plus ou moins de succès. Véritable meme ambulant sur les parquets, Stephenson est tout aussi reconnaissable dans ses créations musicales. Parlant de lui à la troisième personne, abusant de l'egotrip et faisant des rimes douteuses, Born Ready vaut le détour !

7 - Stephen Jackson

Toujours à la limite sur les parquets de NBA, Stephen Jackson fait preuve d’un grand talent en studio. Comme Kevin Durant, il a profité du lock-out de 2011 pour s’investir dans le rap. Sous le pseudonyme de Stak5,  il sortait ainsi la mixtape What's a Lockout ?  En 2014, il s'en prenait directement à l'ancien propriétaire raciste des Clippers Donald Sterling. Un morceau fort, chargé de références à Martin Luther King, à l'esclavage, en passant par le Ku Klux Klan.

6 - Metta World Peace

Coéquipier de Kobe Bryant aux Lakers, Metta World Peace est surtout célèbre pour avoir changé de nom en cours de carrière.  Les fans NBA l’ont en effet découvert sous le nom de Ron Artest. Il fut notamment l’un des participants à la bagarre entre les Pistons et les Pacers. Frappant des spectateurs, le joueur écopera 86 matchs de suspension ! S'il n'a pas percé autant qu'il l'aurait voulu dans le rap, Metta World Peace reste très sérieux.Ayant grandi dans le Queens, il est directement influencé par Nas, MC Shan, Tragedy Khadafi ou encore Mobb Deep . Capone du groupe Capone-N-Noreaga est d'ailleurs l'un de ses cousins. Bref, World Peace a baigné dans la culture hip-hop . Depuis, il sort très régulièrement des projets. De tout ce qu’il a pu faire, on retient surtout Champions , partagé en 2010, l’année de son titre avec les Lakers.

5 - Iman Shumpert

On commence à toucher au gratin avec Iman Shumpert. Désormais aux Sacramento Kings, l'ancien arrière des Cavaliers est très prolifique concernant les créations musicales. Marié à Teyana Taylor,  collaboratrice de Kanye West, il évolue dans un milieu propice à la musique. Le joueur est d’ailleurs présent dans le clip de Fade , avec sa femme. Remixant le hit de Drake Hotline Bling  ou sortant son propre morceau pour Kitsuné, Shumpert fait partie de cette nouvelle vague de NBAer-Rappeurs. Sa première mixtape, Th3 #Post90s , réalisée lors de sa période de convalescence suite à une rupture des ligaments croisés est à écouter.

4 - Lonzo Ball

La next-gen c’est lui ! À peine une saison NBA dans les jambes et déjà une superstar.  Suivi par 4.7 millions de personnes sur Instagram, Lonzo avait sa propre chaussure avant même de fouler les parquet s NBA. Sa marque ? Big Baller Brand. Il s’agit de l’entreprise familiale chapeautée par son père. Véritable phénomène en dehors des terrains, on attend toujours l’explosion sur les courts.À 20 ans seulement,le meneur des Los Angeles Lakers semble plus actif en studio que sur les parquets . Entre un remix efficace deFree Smoke  et freestyles, le rookie se faisait vite remarquer. Le 15 février dernier, il dévoilait même sa première mixtape : Born 2 Ball  sous son propre label Big Baller Music Group. Un projet qui s’écoulait à 19 000 exemplaires pour son premier mois d’exploitation. Autant détesté qu’adulé, Ball s’était attiré les foudres des puristes en novembre dernier avec cette déclaration : "Personne n'écoute Nas désormais. Le vrai hip-hop c'est Migos et Future."  Quavo semble avoir validé la déclaration…

3 - Chris Webber

Webber c’est : une carrière de joueur NBA accompli, une carrière de rappeur brillante et désormais une carrière d'analyste sur NBA TV. Dans la musique, il a notamment produit deux morceaux pour la légende Nas  : Blunt Ashes  et surtout Surviving the Times . Avant cela, en 1999, Chris Webber sortait son premier album 2 Much Drama . Le single Gangsta! Gangsta! (How You Do It)  se hissait même en 10e position du classement Billboard pour le rap. Bref, une valeur sûre.

2 - Shaquille O’Neal

Le joueur le plus accompli de ce classement est aussil’un des plus talentueux rappeurs.  Désormais, businessman et analyste sur TNT, le Shaq a fait du rap au début de sa carrière de joueur.Lors de sa première année dans la ligue , où il est élu meilleur débutant, O’Neal sort son premier album et son plus grand succès : Shaq Diesel .  Vingt-cinquième du Billboard, l’album s'écouleraà plus d'un million d'exemplaires.  Trois albums suivront dont You Can't Stop the Reign  et le fameux featuring avec The Notorious B.I.G.  Dans les charts, c'est bien (I Know I Got) Skillz  avec Def Jef, qui reste son plus grand succès. Depuis 2006 et une compilation, il n’a en revanche rien sorti comme projet à proprement parler. Son dernier morceau, qui date de juillet 2017, était un clash consacré à Lavar Ball, le père de Lonzo. Malgré ses 46 ans, il ne faut toujours pas chercher "Superman".

1 - Damian Lillard

Attention pépite. De tous les joueurs NBA,Damian Lillard est probablement le seul qui aurait percé sans sa notoriété sur les parquets. Avec déjà deux albums au compteur, le meneur a mis tout le monde d'accord. Il a même créé le hashtag #4BarFriday, qui consiste à inviter des rappeurs (amateurs pour la plupart) à poster chaque vendredi leurs créations musicales. LeBron James , Paul George , Draymond Green , Iman Shumpert  ou encore Stephen Jackson  se sont prêtés au jeu.

Crédits photos : Focus On Sport / Getty Images (Shaquille O'Neal) - New York, Daily News archive/ Getty Images (Allen Iverson) - Cliff Hawkins / Getty Images (Damian Lillard)

+ de NBA sur Mouv'