Le violoncelle se rebelle

/ le 24 février 2014
Quand un clip change deux vies
Quand le classique reprend des classiques : c'est le défi de deux talentueux violoncellistes croates. En reprenant le Smooth Criminal de Michael Jackson, le duo est arrivé à décrocher près de dix millions de vues et a attisé la curiosité de Elton John... Avant de s'attaquer à AC/DC.

 

Un clip révélateur

2Cellos, c'est le nom de ce duo de violoncellistes croates qui ont fait leur apparition sur la scène internationale avec un clip dans lequel ils reprennent Smooth Criminal de Michael Jackson. 

 

Grâce à cette vidéo, Stjepan Hauser et Luka Sulic ont réussi à signer un contrat auprès du label classique Sony Masterworks. Puis c'est le maître Elton John qui leur a proposé de partir en tournée avec lui et de s'occuper de leur carrière.

Depuis, deux années ont passé. Ils ont sorti un deuxième album, In2ition, dans lequel le groupe revisite du AC/DC, du Muse ou encore Fleetwood Mac avec des invités aussi différents qu'Elton John, évidemment, mais aussi le guitariste Steve Vai, Naya Rivera (de Glee), et le pianiste classique Lang Lang. Le tout sous la direction de Bob Ezrin, producteur d'Alice Cooper, Pink Floyd, Kiss et Peter Gabriel. Du joli petit monde.

Une rencontre décisive

Ces deux prodiges du violoncelle se sont rencontrés lors de leurs études à Londres.

Hauser était parti étudier à la Trinity College et Sulic débarquait dans la capitale anglaise après avoir fait sa formation musicale à Vienne pour rentrer à la Royal Academy of Music.

"On savait que si on unissait nos forces, ce serait super parce qu'on joue tous les deux avec tellement d'intensité, de passion et d'énergie", déclare Hauser.
"Quand Luka est venu faire sa maîtrise à Londres, on a passé beaucoup de temps ensemble et on a eu plein d'idées. On voulait faire quelque chose d'excitant, de fou, qui intéresserait un public plus vaste, plus jeune, à ce grand instrument qu'est le violoncelle".
 


Le plus drôle dans l'histoire est qu'ils étaient considérés comme des rivaux dans différents concours de musique avant qu'ils ne deviennent partenaires.

L'amour du rock mélangé au classique

"Nos arrangements sont tellement exigeants sur le plan technique que peu de violoncellistes sont capables de les jouer. C'est même plus difficile à jouer que bon nombre de pièces classiques. Nous ne cédons pas à la facilité."

 Cette association aurait pu contrarier le milieu classique. Au contraire, ce mélange des genres a attiré de nombreux artistes de renoms comme Lang Lang, pour une reprise de Clocks de Coldplay ou encore  Steve Vai pour Highway to Hell.

Les deux jeunes hommes ont donc réussi leur pari: faire découvrir leur instrument au grand public.
En attendant, découvrez d'autres de leurs vidéos sur YouTube.

 

 

/ le 24 février 2014

Commentaires