Point G

Il faut. Tout tenter, tout goûter, si possible adorer, mais quoiqu'il arrive, le clamer. Rentrer dans le cadre, à tout prix. Celui d'une intimité qui se vit toujours à coup d'injonctions. Alors allons-y! Prenons-les, ces "il faut", attrapons-les, retournons-les... En autant de "faut-il"?
Il faut. Tout tenter, tout goûter, si possible adorer, mais quoiqu'il arrive, le clamer. Rentrer dans le cadre, à tout prix. Celui d'une intimité qui se vit toujours à coup d'injonctions. Alors allons-y! Prenons-les, ces "il faut", attrapons-les, retournons-les... En autant de "faut-il"?
Il faut. Tout tenter, tout goûter, si possible adorer, mais quoiqu'il arrive, le clamer. Rentrer dans le cadre, à tout prix. Celui d'une intimité qui se vit toujours à coup d'injonctions. Alors allons-y! Prenons-les, ces "il faut", attrapons-les, retournons-les... En autant de "faut-il"?
C'est l'une des expositions les plus intéressantes de la saison : pour la première fois, trois cents pièces d'art indien, toutes inspirées par le Kamasutra, se trouvent réunies en un seul et même endroit. Déroulant, dans les dédales de la Pinacothèque, l'un des piliers de l'hindouisme, elles interrogent au fond tout autant notre rapport à l'érotisme.
Il faut. Tout tenter, tout goûter, si possible adorer, mais quoiqu'il arrive, le clamer. Rentrer dans le cadre, à tout prix. Celui d'une intimité qui se vit toujours à coup d'injonctions. Habituellement, on les retourne en "faut-il ?", ces "il faut". Sauf que parfois, il faut aussi casser la routine, pour faire renaître le désir, c'est connu.
Il faut. Tout tenter, tout goûter, si possible adorer, mais quoiqu'il arrive, le clamer. Rentrer dans le cadre, à tout prix. Celui d'une intimité qui se vit toujours à coup d'injonctions. Alors allons-y ! Prenons-les, ces "il faut", attrapons-les, retournons-les... En autant de "faut-il" ?
Il faut. Tout tenter, tout goûter, si possible adorer, mais quoiqu'il arrive, le clamer. Rentrer dans le cadre, à tout prix. Celui d'une intimité qui se vit toujours à coup d'injonctions. Alors allons-y ! Prenons-les, ces "il faut", attrapons-les, retournons-les... En autant de "faut-il" ?
Il faut. Tout tenter, tout goûter, si possible adorer, mais quoiqu'il arrive, le clamer. Rentrer dans le cadre, à tout prix. Celui d'une intimité qui se vit toujours à coup d'injonctions. Alors allons-y ! Prenons-les, ces "il faut", attrapons-les, retournons-les... En autant de "faut-il" ?
D'un côté il y a le club des Cinq. De l'autre, Point G comme Giulia. Mélangez les deux et vous obtiendrez la liste des cinq envies de Julie. De la musique à rentrer dans son i-pod, un bon bouquin à glisser dans son sac, un message de pointgiste dont on ne se lasse pas, une envie de lever le poing et un tour dans un monde qui n'a rien à voir avec le reste… Quoi que...
D'un côté il y a le club des Cinq. De l'autre, Point G comme Giulia. Mélangez les deux et vous obtiendrez la liste des cinq envies de Julie. De la musique à rentrer dans son i-pod, un bon bouquin à glisser dans son sac, un message de pointgiste dont on ne se lasse pas, une envie de lever le poing et un tour dans un monde qui n'a rien à voir avec le reste… Quoi que...
D'un côté il y a le club des Cinq. De l'autre, Point G comme Giulia. Mélangez les deux et vous obtiendrez la liste des cinq envies de Julie. De la musique à rentrer dans son i-pod, un bon bouquin à glisser dans son sac, un message de pointgiste dont on ne se lasse pas, une envie de lever le poing et un tour dans un monde qui n'a rien à voir avec le reste… Quoi que...
D'un côté il y a le club des Cinq. De l'autre, Point G comme Giulia. Mélangez les deux et vous obtiendrez la liste des cinq envies de Julie. De la musique à rentrer dans son i-pod, un bon bouquin à glisser dans son sac, un message de pointgiste dont on ne se lasse pas, une envie de lever le poing et un tour dans un monde qui n'a rien à voir avec le reste… Quoi que...
D'un côté il y a le club des Cinq. De l'autre, Point G comme Giulia. Mélangez les deux et vous obtiendrez la liste des cinq envies de Julie. De la musique à rentrer dans son i-pod, un bon bouquin à glisser dans son sac, un message de pointgiste dont on ne se lasse pas, une envie de lever le poing et un tour dans un monde qui n'a rien à voir avec le reste… Quoi que...
D'un côté il y a le club des Cinq. De l'autre, Point G comme Giulia. Mélangez les deux et vous obtiendrez la liste des cinq envies de Julie. De la musique à rentrer dans son i-pod, un bon bouquin à glisser dans son sac, un message de pointgiste dont on ne se lasse pas, une envie de lever le poing et un tour dans un monde qui n'a rien à voir avec le reste…
D'un côté il y a le club des Cinq. De l'autre, chaque soir, Point G comme Giulia. Mélangez les deux et vous obtiendrez la liste des cinq envies de Julie. De la musique à rentrer dans son i-pod, un bon bouquin à glisser dans son sac, un message de pointgiste dont on ne se lasse pas, une envie de lever le poing et un tour dans un monde qui n'a rien à voir avec le reste…