Get Lucky, Happy : le mashup

/ le 24 février 2014
Un mashup délirant
Le groupe bricoleur Pomplamoose a produit un chouette "mashup" combinant les deux hits de l'année: Get Lucky et Happy. C'est Pharrell Williams qui doit être content.

 

2013 était définitivement l'année de Pharrell Williams. L'artiste a enchaîné les succès mondiaux avec ses différents singles, en solo ou à plusieurs: Blurred Lines, Get Lucky ou encore Happy. Avant de remporter le prix du meilleur producteur aux Grammy Awards.

Bref, c'est la hype du moment. C'est sans doute pour cela que Pomplamoose, un duo américain de musique indie composé des multi-instrumentistes Jack Conte et Nataly Dawn, lui ont rendu un hommage original.

L'idée ? Combiner deux de ses morceaux Get Lucky et Happy, en utilisant aussi les accords de Lose Yourself to Dance.

Pomplamoose ?

Pomplamoose, ce sont Jack Conte et Nataly Dawn. En 2008, ils décident de s'associer pour monter leur propre groupe, en hommage au mot français "pamplemousse", mais orthographié à l'anglaise.

Chanteurs et multi-instrumentistes, ils gèrent tout en solo. Que ce soit la création, les arrangements, l'édition ou le marketing, ils s'interdisent de signer avec des labels.

Accrocs à Internet, et conscients du potentiel du réseau dans la diffusion de leurs oeuvres, ils publient leurs vidéos sur YouTube et y développent leur notoriété, notamment avec les VideoSong.

Le concept ? Revisiter façon "homemade" les tubes connus. Pari réussi: leurs vidéos rassemblent 350.000 abonnés et des millions de vues.

Face à ce succès, la firme coréenne Hyundai leur demande de chanter leur propre version des traditionnels chants de Noël en 2010. Grâce aux bénéfices et aux retombées, ils décident de se consacrer pleinement à leurs projets musicaux.

Dans leur nouveau clip, tout est réalisé par eux-même avec l'aide de plateaux en mousse et d'un projecteur, propre à leur philosophie do it yourself.

Petit plus: le ravissant bustier de la chanteuse, qui selon le groupe risque de susciter pas mal de commentaires !

Ils ont vraiment tout compris au marketing...

Via The Daily Dot

/ le 24 février 2014

Commentaires