La fin de Game of Thrones

Par Marie Moglia / le 16 juin 2014
Raconte ta fin de Game Of Thrones et rencontre George R.R. Martin
Devenu superstar grâce à la série phénomène, l'auteur de Game Of Thrones se fait rare... Il est de passage en France et vous pouvez avoir le privilège de le rencontrer. Pour ça, il va falloir bosser !

 

 

ET LE GAGNANT EST ... (ATTENTION, POSSIBLES SPOILERS!)

La victoire des Dragons de glace


Roose Bolton meurt sous les coups de Jon Snow quand celui-ci veut reprendre le nord aidé par Stannis. Ce dernier est assassiné par Mélisandre qui meurt sous le feu des dragons de Daenerys pendant le siège de Port Réal (pris entre l’armée de Daenerys et celle de Stannis).

 

Petyr Baelish, devenu la main du roi de Tommen, meurt également sous le feu des dragons. Pendant ce temps Arya assassine Cersei mais laisse Tommen s’enfuir avec Trystan Martell. Jaime pourrait tuer Arya mais il n’en fait rien, il part avec Brienne.

Sansa retrouve enfin sa sœur. Bran est désormais un Zoman accompli et commande les Enfants. Sa dernière mission est de permettre la paix entre le nord favorable à Jon Snow et le sud favorable à Daenerys. Il sera aidé dans sa mission par Tyrion devenu mercenaire. 

La dernière bataille contre les marcheurs blancs arrive et c’est grâce à une mélodie ancienne le chant de feu et de glace chantée par les deux nouveaux époux, par les Enfants puis par l’assistance que Westeros est sauvé, le couple Jon Snow et Daenerys Targaryen monte sur le Trône de fer.

Lors de la grande bataille beaucoup succombe parmi eux Jaime, Brienne et Sansa Stark. Bran devient le nouveau seigneur de Winterfell mais essaye de retrouver son jeune frère pour que ce dernier règne à sa place car il doit prendre la place de la corneille à trois yeux. Arya devient assassin.

Le grand hiver n’aura pas lieu, le printemps est annoncé.

http://www.lagardedenuit.com/wiki/index.php?title=Zoman

 

Un hiver n’a jamais été attendu avec autant d’impatience que celui-ci… Celui de Westeros. Celui de G.R.R Martin, qu’il promet à des milliers de lecteurs et de fans depuis la parution du premier tome de sa saga, Le Trône de Fer, en 1996.

Car avant d’être popularisé sur le petit écran en 2011 avec l’adaptation du chef-d’œuvre par HBO, Le Trône de Fer avait déjà une longue existence derrière lui, sur le papier. Et encore davantage dans l’esprit de son créateur à qui cette riche histoire s’est imposée à travers un brusque élan d’inspiration, une « vision » impromptue.

#FinGoTLeMouv

Devenu une superstar depuis le succès de la série, George R.R. Martin est de passage en France ! Vous souhaitez le rencontrer et passer un moment privilégié avec lui ? Pour cela il va vous falloir un peu d'imagination...

Comment participer ?

Très simple ! Il suffit de nous raconter votre fin de la saga Game Of Thrones. Pour cela, vous avez carte blanche. Envoyez-nous un texte (1500 signes maximum), une vidéo (2min max), une photo, un extrait sonore (2min max)...

Pour nous faire parvenir tout ça, plusieurs solutions:

Via message privé sur Facebook: facebook/lemouvradio

Via Twitter: @lemouv ou avec le hashtag #FinGotLeMouv

Via Instagram : @lemouv ou avec le hashtag #FinGoTLeMouv

Par email : lemouvweb@radiofrance.com

Pour vous inspirer, certains de nos animateurs/chroniqueurs se sont prêtés au jeu...

 

 

Vous avez jusqu'au jeudi 26 juin à 12h pour nous envoyer vos créations !

Retrouvez l'intégralité du règlement par ici.

Genèse d'une saga

C’était en 1991. George R. R. Martin avait alors 43 ans. Ecrivain fauché, il travaillait à l’époque comme scénariste à Hollywood pour des séries télés (La Quatrième Dimension, La Belle et la Bête) : le petit écran, déjà, preuve d’une plume habile à raconter des histoires en feuilleton.

Est-ce la télévision qui a poussé G.R.R. Martin à se lancer corps et âme dans l’écriture ? En partie. Car son imagination ne trouve pas son compte dans les scénarios qu’il écrit à l’époque. C’est la raison pour laquelle, au début des années 1990, il décide de devenir écrivain.

En 1991 donc, il a une vision. Dans un paysage enneigé,  un jeune-homme témoin d’une décapitation rencontre des jeunes loups. Du sang et de la neige. Voilà les prémices d’une œuvre littéraire gigantesque. Littéraire parce que, en plus de l’esprit, G.R.R Martin a une plume. Une très bonne plume. L’écrivain se plonge alors dans la rédaction d’un manuscrit, A Game of Thrones, qui deviendra le premier volume  d’un cycle, A Song of Ice and Fire, à l’origine conçu comme une trilogie.

L'inénarrable style vestimentaire de l'auteur

 

Il trouve un éditeur, et les premiers cachets lui permettent de quitter son travail et de se consacrer exclusivement à son ouvrage considérable. A Game of Thrones est publié en 1996. Trois ans plus tard, il livre au grand public un second tome, A Clash Of Kings puis, en 2000, A Storm of Swords (suivront A Feast for Crows en 2005 et A Dance with Dragons en 2011).

C’est à cette époque qu’il est alors approché par le cinéma, au moment où le premier volet de la trilogie du Seigneur des Anneaux de Peter Jackson cartonne au cinéma. Le genre de l’heroic fantasy est popularisé grâce au grand écran, devenant progressivement un phénomène culturel d’envergure. Les studios veulent alors obtenir une nouvelle saga à gros budget. G.R.R Martin refuse toutes les propositions : son cycle n’est pas adapté ni adaptable au cinéma, parce que trop riche d’intrigues et de personnages. Un seul format pourrait lui convenir : la télé.

En 2007, il est approché par la seule chaîne compatible avec son univers : HBO. Celle-ci acquiert donc les droits d’adaptation de l’œuvre de G.R.R. Martin. En 2009, le pilote de la série est tourné. La diffusion démarre en 2011. Résultat : un succès phénoménal.

Succès tardif

C’est à moment là que les livres deviennent de véritables succès de librairie : « La série a eu un impact inestimable » explique Charles Dupêchez, éditeur de G.R.R. Martin chez Pygmalion. La maison édite Le Trône de Fer en grand format depuis 1998 :

Les derniers tomes [issus du cinquième volume paru en 2011, Une Danse avec les Dragons] se sont vendus à plus de 60 000 exemplaires, contre 8 000 environs pour les précédents. 


 

Comment expliquer qu’il ait fallu attendre une adaptation pour que les livres connaissent un véritable succès ?

On a tout fait pour que l’auteur soit connu avant la série. Après, les livres n’auraient pas eu un tel succès si au-delà de l’influence de la série, il n’y avait pas eu une véritable qualité d’écriture derrière.


 

En novembre 2000, Le Trône de Fer paraît au format poche. Thibaud Eliroff, l'éditeur de G.R.R Martin chez J'ai lu explique que "les ventes n'ont pas explosées tout de suite". Mais la maison d'édition a progressivement gagné un public puisque le "poche" est sorti à une période de faste pour le fantasy.

Mais que ce soit Pygmalion ou J'ai Lu, les maisons d'édition n'ont aucune idée de la date où le prochain tome de la saga leur sera envoyé. Comme les lecteurs, les éditeurs français sont dans l'expectative. G.R.R Martin demeure très secret sur l'avancée de son oeuvre, mais "il sait où il va" affirme encore Thibaud Eliroff :

 

Conclusion: tout vient à point à qui sait attendre. G.R.R Martin met la patience de ses lecteurs a rude épreuve, mais le jeu en vaut largement la chandelle.

Par Marie Moglia / le 16 juin 2014

Commentaires