Evénement

Creole Soul avec Ben l'Oncle Soul sur France Ô

Quand ?
Creole Soul avec Ben l'Oncle Soul sur France Ô
Ben l’Oncle Soul, d’origine martiniquaise par son père, a grandi dans l’Hexagone. Son intérêt pour la musique ultramarine est né au cours d’un voyage, il y a sept ans, éveillant sa curiosité et une mémoire enfouie. Pour dérouler le fil de cette histoire créole, Ben va se lancer dans une quête musicale et personnelle en partant à la rencontre d’artistes des Antilles à La Réunion.

 

Cette série de trois documentaires, consacrée respectivement au jazz, au reggae mais aussi au rap, raconte, sous un autre jour, les influences métissées des musiques créoles et leur contribution au monde musical international.

Cette série de trois documentaires, consacrée respectivement au jazz, au reggae mais aussi au rap, raconte, sous un autre jour, les influences métissées des musiques créoles et leur contribution au monde musical international.

 

Le 31 décembre, France Ô vous propose également un prime musical avec Ben l'Oncle Soul et ses invités, présenté par Amanda Scott. Ils fêteront le réveillon avec vous !

 

CRÉOLE JAZZ : ENTRE MÉMOIRE ET OUBLI 
Diffusion : samedi 9 décembre 2017 à 23.10
Premier volet de cette trilogie musicale, ce documentaire de 52 minutes nous plonge dans l’histoire du jazz créole depuis ses débuts jusqu’à la nouvelle scène jazz d’aujourd’hui. Évoquant les grands noms qui ont fait de Paris la capitale mondiale de cette musique dans les années 1930 à 1950, Ben livre, au détour d’une balade ou d’une rencontre, des choses très personnelles sur son rapport à la créolité ou sur son nom d’artiste qu’il doit à un célèbre musicien antillais.
Tourné dans les Caraïbes et dans l'Hexagone, ce documentaire nous offre des moments de musique inédits et des improvisations émouvantes avec des légendes du genre, comme Alain Jean-Marie et la Perfecta, ou avec la nouvelle génération, celle des Grégory Privat, Sonny Troupé ou Christophe Chassol.
Mais si cette quête musicale est riche de musiques, elle lève aussi le voile sur des questions plus sociétales. Celle d’une histoire de France qui aurait oublié une partie de ses enfants à la peau trop sombre, ou celle du métissage de notre société, comme pour mieux appréhender l’essence même de la créolité. Entre passé et présent, entre mémoire et oubli, ce documentaire est porté par Ben l’Oncle Soul, qui confirme qu’il est un artiste exceptionnel.

 

CRÉOLE REGGAE : LE SON DES CONSCIENCES
Diffusion : samedi 16 décembre 2017 à 23.10
Deuxième volet de la trilogie Créole Soul, ce documentaire de 52 minutes tisse la toile musicale d’un reggae créole, des Antilles à l’océan Indien, en passant par la métropole.
Encore beaucoup de très bons moments musicaux et de belles rencontres, pour Ben l’Oncle Soul, dans cette quête du reggae créole. Avec des artistes reconnus comme E.sy Kennenga, Yaniss Odua ou d’autres, moins renommés mais tout aussi talentueux, comme Litt’l Doll ou Mighty Lion, Ben l’Oncle Soul nous emmène dans un voyage musical et spirituel où alternent décors puissants et intimité des rencontres entre artistes.
La contribution de journalistes, de producteurs ou de collectionneurs passionnés apporte un éclairage tout particulier, parfois très pragmatiques et parfois poétiques, fidèle à la personnalité de Ben l’Oncle Soul.
Pour Ben, cette immersion dans le reggae créole « a été comme une aspiration quasi ésotérique dans le son des consciences ».

 

CRÉOLE RAP : ENTRE OMBRE ET LUMIÈRE
Diffusion : samedi 23 décembre 2017 à 23.10
Dernier volet de la trilogie Créole Soul, ce documentaire de 52 minutes, tout comme les deux précédents (jazz et reggae) aborde un genre musical créole, en l’occurrence le rap, à travers le voyage initiatique de Ben l’Oncle Soul. Initiation au rap créole à travers des rencontres musicales entre Ben et des artistes comme JoeyStarr, les anciens de Saïan Supa Crew, des rappeurs comme Alex Sorrès – avec ses inspirations africaines –, ou encore Toxic 974, au flow métissé des Amériques et de créolité.
Portrait d’une génération et d’une musique qui ont grandi dans la violence, les inégalités, et qui prennent le micro pour crier leur révolte, signifiant que le rap  – qu'il soit créole, hexagonal, américain ou africain – partage des valeurs et des combats identiques.
Au cours de sa quête, Ben soulève d’autres questions, dont une importante : faut-il abandonner le créole pour le français afin de passer « de l’ombre à la lumière » ?
Avec ses décors magnifiques, ses moments de musique pleins d’émotions et ses confidences d’artistes, ce film clôture avec la même volonté de savoir et de divertissement une trilogie très attachante. À l’image même de Ben l’Oncle Soul.

Plus d'infos sur le site de France Ô

Commentaires