Maria Sharapova contrôlée positive, la chute d'une idole

Mouv' On Sport (2015-2016) Mardi 08 mars 2016

Réécoute
Maria Sharapova contrôlée positive, la chute d'une idole
Révélations fracassantes de la championne de tennis Maria Sharapova hier lors d'une conférence de presse : elle a été contrôlée positive au meldonium. Suspendue, elle perd aussi ses sponsors.

C'est la question que beaucoup se posaient hier : qu'allait annoncer Maria Sharapova en conférence de presse ? Tout le monde attendait l'annonce de sa fin de saison, de sa fin de carrière ou même pourquoi pas une grossesse. L'annonce a été tout autre puisque la championne de 28 ans, vainqueur des 5 Grands Chelems, a annoncé avoir été contrôlée positivement à un test anti-dopage durant l'Open d'Australie 2016. Un test positif au meldonium.

Maria Sharapova a expliqué que ce médicament lui était prescrit depuis 2006 pour "traiter des problèmes de santé récurrents, un déficit en magnésium, une arythmie cardiaque et des cas de diabète dans (sa) famille". Principalement utilisé dans la prévention des infarctus, le meldonium est classé parmi les hormones et modulateurs métaboliques (groupe S4) depuis le 1er janvier 2016. Un ajout à la liste des produits dopants dont Maria Sharapova n'a pas été mis au courant (selon elle).

En conséquence, Maria Sharapova a été "suspendue à titre provisoire à partir du 12 mars en attendant le déroulement de la procédure", a indiqué la Fédération internationale de tennis.

Autre conséquence, l'ancien numéro 1 mondial qui a amassé 29 millions de dollars en 2015 (dont seulement 7 grâce à ses résultats sportifs) perd un à un ses sponsors.

Nike, les montre Tag Heure ou encore Porshe ont annoncé prendre leurs distances avec la tenniswoman en attendant les résultats de l'enquête.

Contrairement à Martina Hingis qui avait annoncé sa retraite après un test positif à la cocaïne, Maria Sharapova ne compte pas mettre un terme à sa carrière malgré une condamnation qui pourrait se situer entre 2 et 4 ans. Elle compte bien se battre pour prouver sa bonne foi. Avant de continuer à se battre sur les courts de tennis.

 


Crédits photos : Capture d'écran/YouTube

 

Commentaires