Le Pen vs Macron : aux urnes à reculons

Mouv' Nation Vendredi 28 avril 2017

Réécoute
Le Pen VS Macron : aux urnes à reculons.
À 10 jours du second tour de la présidentielle, Emmanuel Macron est largement en tête dans les sondages devant Marine Le Pen. Sur le terrain en revanche, beaucoup refusent de voter pour l'ancien ministre de François Hollande... même pour faire barrage au FN. Reportage à Paris, Amiens et Arras.

MOUV' NATION #S2E28 /Le Pen vs Macron : aux urnes à reculons.

Des centaines de milliers de personnes dans la rue pour dire non au Front National après l'accession de Jean-Marie Le Pen au second tour, c'était le 21 avril 2002 mais la réalité aujourd'hui est toute autre. 15 ans après, le FN est de nouveau qualifié et près de huit millions d'électeurs ont choisi Marine Le Pen mais la mobilisation populaire pour faire barrage au parti nationaliste, elle, n'a pas pris. Plus grave encore peut-être, Emmanuel Macron l'adversaire du FN parait fébrile et un grand nombre de ceux qui ont voté Mélenchon ou Fillon au premier tour ne se déplaceront pas forcément aux urnes le 7 mai.

Le MIX de Mouv' Nation : " Vive la République, vive la France"


 





 

On nous incite à voter Macron, mais ce serait trahir notre vote   


 

Paris, place de la République, lundi 24 avril. Plusieurs organisations de jeunesse comme la FAGE ou l'UNEF ont appelé à manifester contre le Front National mais le rassemblement est un échec cinglant. De 200 à 300 personnes seulement se sont rassemblées. Raphael, Cassandre, Gwen, et Elisa ont fait le déplacement mais se sont finalement mis à l'écart "parce qu'il n'y avait pas grand monde". "Je pense que je vais voter blanc sauf en cas de grande menace" explique Raphael, 20 ans, qui a voté Jean-Luc Mélenchon au premier tour. A ses côtés, Gwen, 19 ans, est désabusée :

On sait que Marine Le Pen n'est pas une vraie républicaine et qu'elle est dangereuse mais avec Macron on va se retaper cinq ans où rien ne va changer, tout va continuer, c'est un dilemme horrible 


 

Dans les rangs de l'UNEF qui a organisé ce rassemblement, on comprend ce genre de position mais Salah, Elizabeth ou Anäel assurent qu'il ne faut pas se tromper de cible. "Si le FN passe, ce sera un calvaire, une catastrophe surtout pour les jeunes. Au moins avec Macron, on pourra se faire entendre".

(A écouter ici)

Raphael, Cassandre, Gwen, et Elisa.





 

              Le Pen ou Macron, on ne croit plus en rien           


 

Alors que beaucoup de jeunes notamment ne savent pas encore s'ils iront faire barrage au FN le 7 mai, le parti de Marine Le Pen, lui, tente de profiter de cette aubaine et on peut dire que les premiers jours de campagne du FN ont été réussis. Exemple frappant, le cas de l'usine Wihrpool à Amiens. C'est là que nous avons rencontré Quentin, Morgan et Bastien qui militent pour Marine comme ils disent. L'idée, c'est de séduire les ouvriers de cette usine en grève et qui va bientôt fermer. Certains de ceux que nous avons interrogés sont déjà pour le FN, les autres hésitent encore mais un grand nombre d'entre eux ont déjà fait un choix qui pourrait s'avérer déterminant pour le scrutin : ils ne voteront pas pour Emmanuel Macron et s'abstiendront ou voteront blanc.

(A écouter ici)

Quentin, Bastien, et Morgan, militants du FN.




 

 

Certains ne veulent pas de Macron parce que c'est un ancien banquier mais Le Pen vient d'une famille de la grande bourgeoisie, elle a vécu toute sa vie dans un château et elle est née à Neuilly 


 

Le doute s'est aussi emparé de ceux qui ont voté Macron au premier tour, c'est ce que nous avons pu vérifier à l'occasion d'un meeting du candidat d'En Marche à Arras. A tel point que certains de ses sympathisants l'encouragent à s'inspirer... de Jean Luc Mélenchon :

Il faut qu'il arrive à plus convaincre, à rassembler comme l'a fait Mélenchon, y'a encore un peu de flou dans son programme.


Juliette, elle, considère que voter Le Pen c'est prendre un risque énorme, que le FN "est le parti de la peur et de la haine" et elle encourage tout le monde à ne pas se tromper. Un sentiment résumé par Victor. Ce jeune Valenciennois de 19 ans penchait pour le FN il y a peu mais le programme anti-européen de Marine Le Pen a fini par le rebuter. Pour lui il s'agit de ne pas confondre entre un adversaire politique, Macron, et une ennemie de la république, Marine Le Pen.

(A écouter ici)

 

Victor va voter Emmanuel Macron





 

LE SON DE LA SEMAINE / KENDRICK LAMAR: HUMBLE

 

 

 


Crédit photo : Nasser Madji / AFP

 

+ de Mouv' Nation sur Mouv'
+ de Mouv' Nation sur Facebook

Commentaires