Juppé ou Fillon, quelle France veulent les jeunes de droite ?

Mouv' Nation Vendredi 25 novembre 2016

Réécoute
A droite, qui après Sarkozy ?
C'est la fin d'une époque. À droite, Nicolas Sarkozy a été mis hors-jeu au premier tour de la primaire pour la présidentielle. En finale, les électeurs vont départager dimanche 27 novembre François Fillon et Alain Juppé. Deux concurrents du même parti mais deux visions différentes de la France.

MOUV' NATION #S2E12 : quelle France veulent les jeunes à droite ?

Personne ne l'a vu venir : après le premier tour de la primaire à droite dimanche dernier, François Fillon est le nouveau grand favori de son camp dans la course à la présidentielle. Avec plus de 44% des suffrages, le député de Paris a largement distancé le maire de Bordeaux Alain Juppé qui n'a réalisé que 28% des voix. Les deux hommes se retrouveront au second tour ce dimanche. Nicolas Sarkozy lui a été définitivement éliminé et devrait quitter la vie politique (réellement cette fois). L'ancien Président, embourbé dans les affaires judiciaires va donc laisser la place à un de ses anciens ministres pour le leadership à droite : d'un côté donc François Fillon, hyper-libéral, pro-russe, conservateur et très ferme sur les questions d'immigration, de l'autre Alain Juppé, plus mesuré dans son projet économique ou sur les problématiques liées à l'Islam.

Vodka contre tisane ?

C'est le programme vodka contre tisane comme disent certains observateurs : un programme à la François Fillon en forme d'electrochoc face à une politique moins frontale signée Alain Juppé.

Le Mix de Mouv'Nation : Fillon versus Juppé

(À écouter ici)

 


 

Il faut arrêter de se bercer d'illusions... 


 

C'est à Lyon que nous avons rencontré les partisans de François Fillon à l'occasion d'un meeting du député de Paris. Un François Fillon à qui on reproche parfois de ne pas faire rêver, d'avoir une approche très froide de la situation politique française. Et c'est justement ce qui plaît à ses soutiens, "François Fillon a un discours de vérité, dit des choses qui ne plaisent pas et c'est ce qui fait sa force" nous expliquent par exemple Romain, Antoine, et Julien qui sont engagés depuis plusieurs mois derrière l'ancien premier ministre :

Il ne va pas enfumer les Français alors que Juppé lui joue les Présidents-tout-va-bien, Fillon va aller plus vite et plus loin que les autres. 


 

Plus loin en réduisant les allocations chômage, en faisant travailler les fonctionnaires 39 heures mais payées 37 ou en supprimant 500 000 postes de fonctionnaires ? C'est le programme économique de François Fillon et là encore ses partisans comme Clara, Emilie, Gonzague, Astrid ou Clémentine pensent que c'est un passage obligé : 

Oui le programme de Fillon est violent socialement et alors ! On vit dans un monde capitaliste et il faut bien s'adapter, il ne faut pas avoir peur de faire des choses.



(À écouter ici)

 Romain, Antoine, et Julien, Fillonistes dans le 69

 



Juppé / Fillon
 

Ce qui les rapproche :

- Réduction des allocations chômage

- Fin des 35 heures

- 200 000 (pour Juppé) à 500 000 (pour Fillon) suppressions de postes de fonctionnaires.

Ce qui les sépare :

- Fillon est favorable à l'interdiction du Burkini, Alain Juppé est contre

- François Fillon veut supprimer l'aide médicale d'Etat (AME), destinée aux étrangers sans papiers, alors qu'Alain Juppé veut la limiter aux cas d'urgence.

- Alain Juppé ne touchera pas à la loi Taubira instaurant le mariage homosexuel. En revanche, François Fillon envisage sa réécriture.

 


 

Alain Juppé est le meilleur candidat pour battre le Front National. 


 

François Fillon, on l'a compris est donc partisan d'un "choc" économique mais qui pourrait laisser les moins privilégiés sur le bord de la route. Un programme "irréaliste" et "dangereux" estime même Alain Juppé. Le maire de Bordeaux a une approche plus apaisée qu'il a appelée "l'identité heureuse" et là encore il se démarque de son adversaire. Quand Fillon insiste sur les "racines chrétiennes" de la France pour mieux se séparer de l'islam, Juppé lui rappelle qu'il a été élevé dans la religion catholique et qu'il y a appris " l’accueil de l’étranger ou le respect de l’autre". C'est ce que nous ont expliqué Simon et Pierre que nous avons interrogés et qui vont voter Juppé dimanche :

On a envie de quelqu'un qui peut redresser le pays sans laisser personne de côté, la droite ouverte et sociale c'est possible. Juppé, c'est un rassembleur alors que Fillon c'est une France rétrograde, passéiste, et conservatrice.


 

(À écouter ci)

Pierre, et Simon voteront pour Alain Juppé dimanche

 


 

Le son de la semaine choisi par Pierre :  PNL - J'suis QLF
 

 


Crédits photos : Marion Lagardère et AFP

+ de Mouv' Nation sur Mouv'
+ de Mouv' Nation sur Facebook

 

Commentaires