"Hollande, je l'avais validé"

Mouv' Nation (2015-2017) Vendredi 15 avril 2016

Réécoute
"Hollande, je l'avais validé"
"Faire que les jeunes vivent mieux en 2017 qu'en 2012". Quatre ans après son élection et un an avant la présidentielle, François Hollande ne tiendra pas sa promesse. Dans les quartiers populaires qui avaient largement voté pour le président, l'espoir a laissé place à la colère et l'indifférence

MOUV' NATION : Épisode 30 / "Hollande, je l'avais validé"

Sur le front de l'emploi des jeunes, les gouvernements de François Hollande ont beaucoup tenté... et beaucoup échoué. Les contrats d'avenir ont permis à 150 000 jeunes de trouver un travail, mais pour trois ans seulement maximum et sans certitude de CDI au bout. Il y a également la "garantie jeunes" qui concerne les moins de 25 ans en précarité et sans diplôme. Au moins 50 000 personnes en ont bénéficié mais ce dispositif, que certains ont surnommé le "RSA jeune", vient seulement d'être généralisé. Ces emplois aidés ne permettent pas de faire baisser le chômage et aujourd'hui un jeune actif sur quatre n'a pas de travail. François Hollande a également raté son rendez-vous avec la jeunesse pour d'autres raisons. Il a par exemple énormément déçu concernant les discriminations en renonçant à sa mesure sur les récépissés remis par la police après un contrôle d'identité. Le résultat est sans appel pour le président et son premier ministre Manuel Valls : une partie de la jeunesse est dans la rue pour protester contre la loi travail El Khomri, et dans les quartiers populaires, qui avaient voté massivement pour François Hollande en 2012, le désaveu est cinglant. C'est le constat qu'a fait Mouv' Nation en se rendant dans le quartier Saint-Jean-Saint-Pierre à Narbonne dans l'Aude. En 2012, les scores en faveur de François Hollande y étaient impressionnants : jusqu'à 69 % dans certains secteurs. 4 ans après, plus personne ne croit encore aux promesses de l'ancien candidat PS.

LE MIX : "c'est pas la stratégie qui m'inquiête, c'est le stratège"

 

 





 

 Moi l'arnaque des politiques, ça m'empêche de dormir 


 

A seulement 24 ans, Aminou est une des figures du quartier Saint-Jean-Saint-Pierre de Narbonne. Militant de la coordination nationale des Pas sans Nous, qui incite les habitants à s'impliquer dans la démocratie participative, il est dit-il, d'abord représentant de lui-même. Disons qu'Aminou considère que tout ne va pas assez vite, que la politique de la ville est un échec et que les associations sont parfois trop naïves dans leur rapport aux politiques. "Arrêtons d'attendre et prenons-nous en main", c'est le cri du cœur d'Aminou très critique avec François Hollande et au-delà, avec la classe politique en général. Son rêve ? Que les habitants des quartiers se rassemblent et remportent un jour, pourquoi pas, des élections.

Aminou

 





 

 On en assez des faux discours, on veut des actes 


 

Zoubida et Samir sont impliqués depuis des années dans des structures associatives du quartier Saint-Jean-Saint-Pierre. Des travailleurs sociaux fatigués par les difficultés liés au financement, aux lourdeurs de l'administration ou par les querelles politiciennes.  "Nous ne parvenons pas à ressentir localement les bénéfices de la politique nationale disent-t-ils. Oui, des choses sont réalisées mais elles sont largement insuffisantes".

 Samir, et Zoubida

 





 

 "Si Marine le Pen passe, alors  tant mieux". On entend tout le temps ça dans le quartier 


 

Karima est au chômage, "pour l'instant" comme elle dit. En 2012, elle a voté pour François Hollande parce qu'il "parlait beaucoup de jeunesse" mais aujourd'hui elle n'y croit plus. Elle constate aussi que le premier ministre Manuel Valls parle beaucoup plus d'Islam que d'emploi, une preuve criante de l'échec du gouvernement sur les questions économiques selon elle.

 

Karima, 26 ans

 




 

   En 2012, j'ai voté pour l'autre fou de Hollande !    


 

En plein coeur de la cité des Oliviers, dans le quartier Saint Jean Saint Pierre de Narbonne, Mouv' Nation est tombé sur une bonne bande de potes. Point commun ? Ils ont tous voté Hollande en 2012... et le regrettent amèrement. Il y a Mehdi par exemple qui rêve d'inviter le président dans son logement, et d'aller squatter à l'Elysée, il y a Hichem qui a cru dit-il à un socialisme plus humain et qui votera blanc à l'avenir. Tous ont en tête que "si les habitants des quartiers se réveillent un jour et se montrent solidaires, alors tout sera possible"

Mehdi, Soufiane, Aminou,..., Malik et Hichem à la cité des oliviers à Narbonne

 





 

Le son de la semaine choisi par Aminou : Kery James - Vivre ou mourir ensemble

 

 





 

Crédits photos : Marion Lagardère/ Wikimédia

Retrouvez toutes les diffusions de Mouv' Nation ici et la page Facebook Mouv' Nation

 

Commentaires