Diversité au cinéma : écran noir

Mouv' Nation (2015-2017) Vendredi 12 février 2016

Réécoute
Noir
"Oscars so white", en d'autres mots, les oscars sont-ils trop "blancs" ? Pour la deuxième année de suite, aucun acteur noir n'est nommé pour la célèbre cérémonie américaine. Et en France qu'en est-il ? Mouv' Nation ouvre le dossier de la diversité au cinéma et dans les médias.

MOUV' NATION : Épisode 21 / Diversité au cinéma : écran noir

La polémique fait fureur aux États-Unis, depuis la création de la célèbre cérémonie des Oscars , toutes catégories confondues, seuls 1,2% des prix sont revenus aux acteurs noirs, soit 36 sur 2 947 statuettes décernées. En France, si la situation semble meilleure, les rôles titres pour les acteurs "issus de la diversité" restent rares. Aux Césars pas plus de 2 % des acteurs d'origine africaine ou antillaise ont été nommés ces dix dernières années (Entre 2005 et 2015 ). Un problème lié notamment aux difficultés d'accès des jeunes de la diversité à toutes les fillières d'apprentissage du métier de comédien.


LE MIX' THEME / "Un noir à la télé, ça fait chuter l'audimat" 

 

 





 

 

"Avant, quand je regardais la télé je voyais que des acteurs blancs et je pensais que c'était la norme"

 NAYA ALI /  BLOGUEUSE ( @LaRingarde)

Naya Ali, 26 ans, décrypte dans ses vidéos le racisme, le sexisme et brandit fiérement son afro-féminisme. Elle nous raconte ses souvenirs d'enfance qui ont formé son jugement sur le manque de diversité dans au cinéma et dans les médias, elle nous parle des rares acteurs français noirs qui  tournent en France "mais se contentent" souvent de rôles... de noirs. Naya Ali lance un message aux professionnels du cinéma :

      "les comédiens issus de la diversité sont très nombreux, il suffit de leur donner leur chance" .

 

Naya Ali

 

 





 

LE SON DE LA SEMAINE CHOISI PAR ALMAMY : MHD - AFRO TRAP

 

 





 

"Omar Sy, on devrait s'en contenter ? Pas possible !"   Daouda

Daouda Diakate, comédien, est à la tête de l'association NRProd (Nos Rêves Production) à Bordeaux. Il parraine de nombreux jeunes qui souhaitent franchir le cap et faire du cinéma. La "culture pour tous et partout", c'est un peu son crédo. Et Daouda est bien obligé d'en faire le constat: en France dit-il "les réalisateurs, les scénaristes, les producteurs sont à 90 % des hommes ou des femmes blanches". Un entre-soi qui dure et qui ne ne prendra fin que quand les jeunes issus de la diversité pourront enfin pousser les portes des écoles de cinéma, car le problème de l'accessibilité des jeunes au métier de comédien est moins éthnique que social.

Daouda (à gauche) et ses élèves aspirants

 

 






 

 

Almamy en pleine séance d'actoring




Crédits photos : Marion Lagardère

Retrouvez toutes les diffusions de Mouv' Nation ici et la page Facebook Mouv' Nation

 

 

Commentaires