Avoir 20 ans à la campagne

Mouv' Nation (2015-2017) Vendredi 29 avril 2016

Réécoute
Jeunes ruraux
Jeunes des banlieues ou des quartiers populaires, jeunes bobos parisiens ou citadins des grandes villes : ils accaparent l'attention des médias ou des responsables politiques. Mais qu'en-est-il des moins de 25 ans qui vivent à la campagne ? Mouv' Nation s'est installé le temps d'une journée à Louvigné-du-Désert, un village breton.

On ne parle jamais d'eux, pourtant les jeunes ruraux représentent 15% des 15-25 ans. Un jeune sur six, et une vie pas vraiment comparable aux urbains ? Pour aller au lycée ou à la fac par exemple, c'est plutôt facile quand on habite Paris, Reims ou Marseille, on y va à pied, en bus ou en métro, tranquille. A la campagne, la distance moyenne d'un lycéen pour rejoindre son établissement... c'est 18km. Des problèmes de mobilité qui peuvent carrément pourrir la vie sociale si l'on n'a pas le permis de conduire ou même un scooter. 20% des jeunes qui vivent loin des villes ne disposent d'aucun moyen de transport. Résultat, c'est encore plus difficile de trouver un travail ou de rejoindre ses amis les soirs de week-end et on peut vite se retrouver isolé. Quant aux logements autonomes, ils sont bien moins nombreux dans les campagnes, pas étonnant que 75 % des jeunes ruraux vivent chez leurs parents. Pourtant ces problèmes de transports, de logement ou d'accès à la culture ne découragent pas les jeunes que nous avons rencontrés. La plupart restent très attachés à leur territoire. C'est le constat que Mouv' Nation a fait en se rendant à Louvigné-du-Désert, un petit village de Bretagne en Ille et Vilaine. Dans cette commune de 3500 habitants, on s'y ennuie c'est vrai, mais on tente aussi de faire bouger les choses.

 

LE MIX : " C'est un peu oppressant ce silence non ? "

 

 

 





 

 

   On se plaint, mais on n'a pas envie de partir en fait   


 

On pourrait croire que dans un village, c'est plus facile de se retrouver, de se rassembler parce que tout le monde se connait par exemple. En fait, ce n'est pas si simple et on peut vite tourner en rond. Les concerts, les cinémas ou les expositions culturelles sont la plupart du temps dans les grandes villes alentours et sans moyen de transports, impossible de s'y rendre. Pourtant, les jeunes qu'on a interrogés ne se voient pas vivre à la ville.

 

Ophélie, Thomas, et Marie-Christine

 

 





 

Ici, la jeunesse, ce n'est pas vraiment la priorité  


 

Comment faire pour que les jeunes des villages ne restent pas cloitrés chez eux ? Comment les inciter à s'investir dans la vie locale alors même que les offres en matière de culture sont parfois inexistantes ? C'est le défi que s'est donné un collectif baptisé Locauxmotiv qui réunit deux associations, En Resonnance, et La Pachamama. Avec leur caravane, accompagné d'un groupe de percussions, il parcourt le département d'Ille et Vilaine pour recueillir la parole des jeunes, apporter de l'information et "faire bouger le secteur". En ligne de mire, une grande fête de la jeunesse et un festival pour les habitants du territoire qui auront lieu en septembre.


Les jeunes de Louvigné et des alentours et les membres du collectif LocauxMotiv

 

 





 

Le son de la semaine par Marie-Christine / Magic System - Bouger

 

 




 

Crédits photos : Marion Lagardère/

Retrouvez toutes les diffusions de Mouv' Nation ici et la page Facebook Mouv' Nation

 

Commentaires