Pourquoi la France est une loseuse de l'éducation sexuelle?

Les rapporteuses Jeudi 05 janvier 2017

Réécoute
Pourquoi la France est une looseuse de l'éducation sexuelle?
Il y a trois mois, la France a ENFIN découvert que le clitoris n'était pas juste un petit bouton externe au sexe mais un organe bien plus grand, dissimulé à l'intérieur du corps féminin. Il était temps en 2016... Partant de ce constat il parait difficile d'être un bon élève de l'éducation sexuelle. Et pour cause, nos voisins européens sont bien plus doués que nous.

Mouv' en a acquis la certitude en rencontrant Sophie Sallin. Sophie est productrice en Suisse. Elle a longtemps travaillé pour la télévision publique et depuis quelques temps, elle s'est lancée sur le web. C'est à elle qu'on doit notamment une toute nouvelle web-série destinée aux ados qui parle... de cul ! Enfin un projet qui assume. 

La websérie s'appelle Teen Spirit, elle a été lancée le 01 décembre 2016 à l'occasion de la journée mondiale de prévention au SIDA. Oui parce qu'il y a encore beaucoup trop de jeunes qui croient que l'on peut guérir du SIDA ou vivre avec tranquillement comme si de rien n'était. C'était donc une bonne occasion de rappeler que l'éducation sexuelle a encore beaucoup de chemin à parcourir. Et encore là on a pris l'exemple des maladies. Mais le sujet est parfois tout aussi dramatique sur les questions des pratiques, de la reproduction ou des préférences sexuelles. 

En fait il y a deux problèmes : le manque d'action et le format pour en parler. Souvent quand on cause d'éducation sexuelle ça se résume: au pire à apprendre à dérouler un préservatif sur une banane (en France) au moins pire à avoir une rasade de connaissances sexo tous les deux ans et ce depuis l'âge de 8 ans (en Suisse). Et encore on ne peut pas trop blâmer les suisses qui ont quand même voulu instaurer l'éducation sexuelle dès l'école enfantine (équivalent de l'école maternelle chez nous) en proposant aux enfants de jouer avec des sexes en peluches qui s'emboitent. Bon le projet n'a pas abouti, mais l'idée a eu le mérite d'exister. 

"Sexe box", par lematin.ch

 

Le second problème c'est la façon d'en parler. Souvent c'est soit sinistre, soit glauque, soit ça se veut drôle et ça l'est pas du tout voire c'est expliqué de façon scientifique relou qui respecte pas du tout les questions des sentiments ou des hormones. :-) 

Bref la France est nulle, la Suisse un peu mieux. Et encore on ne vous parle pas des pays nordiques européens qui eux sont des stars de l'éducation sexuelle et ont les taux de viols et de grossesses non désirées les plus bas d'Europe. Comme quoi il n'y a pas de mystère : en parler prévient les accidents. 

 

C'est pour cela que la série Teen Spirit a vu le jour : pour parler aux ados de sexe de façon cool et pas prise de tête. C'est interprété par deux jeunes Suisses : Soumeya 19 ans et Virgile 24 ans. Ils collaborent notamment à l'écriture des épisodes qui sont eux-mêmes validés par des sexologues. Et c'est comme ça que la série réussi le pari de parler de sexe sincèrement. En disant que pour coucher la première fois OUI il faut bien choisir son partenaire et se sentir prêt(e) mais NON on n'est pas forcément amoureux. En disant aussi que le porno ce n'est pas grave. C'est pas la réalité mais c'est pas grave d'en mater. Et surtout en montrant ENFIN aux mecs comment trouver le clitoris, parce que c'est peut-être là qu'il y a le plus de boulot. 

Bref Teen spirit c'est cool ! Et on vous laisse juger par vous-même. 



Pour en savoir plus et découvrir l'interview de Sophie Sallin la productrice, on vous laisse écouter le replay de l'émission juste au-dessus. Have fun et surtout... protégez-vous !

 


Photo : capture écran / Teen Spirit / YouTube

+ de Rapporteuses sur Mouv'
+ de sexe sur Mouv' 

 

 

Commentaires