Mouv' au concert de Tiers Monde [reportage]

Les rapporteuses (2015-2017) Lundi 16 mai 2016

Réécoute
Mouv était au Concert de Tiers Monde
Vendredi dernier, le rappeur du Havre et membre du label Din Records était à Paris pour son tout premier concert à la Boule Noire dans le cadre de la sortie de son nouvel album "No Future". L'occasion pour le public de découvrir pour la première fois sur scène son tout dernier projet.

Sur scène, Tiers Monde vêtu de noir se cache derrière ses lunettes noires pour ne pas montrer sa timidité. Lui, il aime les petites salles, les ambiances confinées et faire beaucoup de blagues entre les morceaux. Il compare les politiques à des personnages de Dragon Ball, s'amuse à rappeler que la MZ joue ce même soir à Paris et semble vouloir créer un réel lien de proximité avec son public. Lumière sur la foule pour en interpeller certains, sur les membres de son label Din Records présents dans la salle car sa vie ne serait pas la même sans eux et même sur ses enfants venus voir papa donner son tout premier concert un vendredi 13. 

 

Et pour cette date, Tiers Monde a répété durant trois semaines. Il fallait connaître les morceaux par coeur, les apprendre à son dj, revoir les placements et se familiariser avec une nouvelle configuration : deux écrans ont pris place à ses côtés. Ils diffusent des images qui rappellent à certains de ses nouveaux clips comme les immeubles aux constructions impossibles de l'artiste néerlandais Escher que l'on voit dans "Babel".

C'est avec la vidéo de ce morceau que le rappeur a d'ailleurs lancé "No Future". Un album dont le titre peut se lire en anglais - pas de futur - en référence à cette période de blues que l'artiste a connu dans les débuts sur l'écriture de ce nouveau projet comme en français - nos futurs, celui de nous tous - pour rappeler à ces lendemains qui chantent. Surtout que Tiers Monde est un homme de nature plutôt optimiste. Mais être artiste a fait de lui, au fil des années, une éponge. Alors il y a de la mélancolie et de l'amertume dans ce dernier projet mais une histoire qui s'écrit en fligrane surtout. 

Au même titre que Brav, son acolyte de Bouchées Double, Tiers Monde fait partie de ceux qui écrivent jour après jour la mytholgie d'un label, installé depuis 20 ans déjà dans le paysage du rap français, Din Records. Sur scène, les artistes Din Records se sont d'ailleurs succédé : Brav, Médine et le petit dernier, Alivor

De quoi faire de cette première date, un joli souvenir dans l'aventure "No Future". 

 



Crédits photo : Facebook de Tiers Monde 

Commentaires