Josman : sortir de la cage ! [interview]

Les rapporteuses Lundi 16 janvier 2017

Josman rappe depuis presque dix ans. Il a déjà sorti de nombreux projets et arrivera prochainement avec une nouvelle mixtapes Zéro Dollar courant 2017. Sur ce projet, on retrouve Hologram Lo', Myth Syzer, Rolla et son acolyte de longue date, Eazy Dew à la production. Lui, il a d'ailleurs produit le tout premier extrait de Zéro Dollar, La Cage. Un morceau dont la thématique fait écho à sa mixtape sortie en 2016, Matrix.

 

La cage, c'est le premier extrait de ta mixtape Zéro Dollar qui arrivera courant 2017. Il est beau ce morceau...

Merci. C'est mon pote Eazy Dew qui a fait la prod avec un petit piano.

C'est quoi la cage ?

Notre société. Ce titre, c'est un concentré d'idées. Ce ne sont pas des plaintes mais une mise en lumière de choses qu'on voit tous les jours et qu'on pourrait améliorer. Comme quand je dis "Millionnaire ignore clochard ". Je fais aussi ces mêmes erreurs mais c'est bien d'en avoir conscience, de le dire et d'essayer d'éveiller les gens tout simplement.

Tu en parles aussi sur ton projet Matrix. Matrix, en référence au film...

C'est une bonne représentation de la société actuelle même si c'est expliqué avec une grande allégorie dans le film. J'ai revu en 2016 et là, j'ai compris tout ce qui était implicitement dénoncé. Ce truc de la cage en fait.

C'est angoissant d'être un enfant des années 2000 ?

Non, on fait avec. On ne se laisse pas abattre et on vit nos vies.

Tu regardes d'autres séries tv ou des films ?

J'en regarde pas mal. En ce moment je suis sur Gotham. Mais ce n'est pas ce qui m'inspire le plus. Mon inspiration c'est la vie...mes potes, mes parents, les gens que je rencontre, nos conversations. La nature aussi. Je viens d'un endroit où il y a plus de nature qu'ici aussi.

Si tu devais être un super-héros, tu serais lequel ?

Batman. Comme il n'a pas de pouvoir, on est vraiment dans la réalité. En plus, il s'est entraîné beaucoup. Et moi dans ce que je fais, c'est pareil.

Comment est-ce qu'on s'entraîne à devenir rappeur ?

 

Tu fais aussi de la production. Est-ce que tu penses les musiques en fonction de ce que tu vas dire ?

C'est aléatoire. Je n'ai pas de techniques de production.

Vous vous êtes rencontrés comment avec Eazy Dew ?

À l'école. On a fait la même école de son et on est devenu potes assez rapidement.

Tu fais du son avec quel logiciel ?

Abelton Live.

 

Tu ne dois pas être le genre de mecs à sortir un titre en une heure ?

Pendant des années, j'ai fait 4 titres en 1 heure, quand il fallait que je paie le studio. Ce n'était pas si cher que ça mais je n'avais pas forcément les moyens. Donc j'ai quand même appris à faire des morceaux relativement rapidement.

On a la sensation parfois d'être dans les profondeurs, un peu perdu quand on écoute ta musique...

Ouais, c'est ça un peu. Les idées de quelqu'un qui est un peu perdu. Je pense que le fait de se poser plein de questions, des réflexions qui peuvent se retranscrire par quelque chose d'aérien.

Toronto, Jazz Cartier, Derek Wise et tout ça ?

J'aime bien Jazz Cartier mais non je ne suis pas forcément inspiré par la vague de Toronto. J'écoute vraiment trop de trucs différents et variés.

T'écoute quoi en ce moment ?

La mixtape de Murda Beatz. C'est un beatmaker. Je ne sais même pas d'où il vient (rires). Il a fait une tape avec plein de gens. Les Rae Sremmurd, Ty Dolla Sign, 2 Chainz...

Tous ces gars ont ce truc Bad and Bougee, est-ce que c'est pas un truc qui te va bien aussi ?

Ouais, on peut dire ça. Après on n'a pas du tout le même mode de vie.

C'est quoi ton mode de vie ?

Très simple. Je me lève le matin, je vais voir mes potes, je m'amuse. Je rentre chez moi, je dors.

 

Le tout premier plan de "Pussyboyz", c'est vous dans une cage d'escalier avec une télé à vos pieds... 

Ah oui, c'est vrai. Bah elle était là, on l'a allumé et puis voilà. Je ne me prends vraiment pas la tête. Mais sinon Pussyboyz c'est un clip vraiment très particulier. Ça faisait longtemps que je n'avais pas fait de sons, j'étais un peu perdu et j'ai donc fait ce clip avec mes potes. On est là, on fume. C'est notre lifestyle. J'aime beaucoup ce clip juste à cause ça. J'ai de la chance que mes potes ne soient pas dans la musique, que notre amitié soit vraiment terre à terre. Je suis bien comme ça pour l'instant. Je n'ai pas forcément besoin de nouveaux amis.

No New Friends comme dit Drake

Ouais, si il dit ça...(rires) J'écoute Drake mais je ne vais pas me ruer sur le truc à chaque fois qu'il va sortir un morceau.

Qui te fait ça ?

Wiz Khalifa peut-être. 

 

Et à la fin du périple, il y a quoi ?

 

 


Crédit photo : Marius Gonzalez

+ de Rapporteuses sur Mouv'
+ de Josman sur Mouv'

 

Commentaires