Jok'Air : "J'ai vu l'amour, ça m'a changé" [interview]

Les rapporteuses Mercredi 15 février 2017

Big Daddy Jok, c'est le premier projet en solo de Jok' Air, ex membre de la MZ. Un E.P où le rappeur s'est laissé plus de liberté. Dans l'interprétation ou même les thématiques abordées. Il y a par exemple ce titre Abdomen où le rappeur chante la perte amoureuse. Une histoire que "tout le monde a connu" mais que Jok'Air n'avait jusqu'à présent pas raconté. Du moins pas de cette façon...

 

Et sur Big Daddy Jok, Jok'Air semble quelque peu changé. "2016/2017, j'ai vu l'amour. J'ai vu que des étrangers pouvaient vraiment me donner de l'amour. Et moi après je pense que ça m'a changé." Elle est loin - et en même temps si proche - l'époque du Jok'Air qui rappait Ne parlons pas d'amour...

 

Jok'Air veut tout donner car il est là pour marquer son temps. Pour mieux y arriver, il s'est fixé plusieurs objectifs. Il y a d'abord cette volonté de travailler sa voix en prenant des cours de chant, "avec deux profs différents"...

 

Les résultats sont déjà plus que visibles sur ce premier E.P. où Jok'Air a une attitude très décomplexée - "Il y a une phrase qui est connue dans le rap, Paris c'est les States avec dix ans de retard. LL Cool J on sait tous que c'est un mec du tiec' mais quand tu regardes ses clips, le mec il se lèche les lèvres et il parle que de gonzesses" - et même une certaine sensualité...

 

En l'écoutant parler, on pense alors à Jodeci, R.Kelly. Des artistes que Jok'Air écoutait "aux soirées organisées par ses cousines lorsqu'il avait six ans" ou même à la période rnb français. Surtout que, sur son morceau Abdomen, Jok'Air fait référence au titre Le Jour où tu partiras d'Oxmo Puccino avec Kareen. Un morceau qu'il écoute souvent lorsqu'il est dans le bus en tournée. "Franchement Opéra Puccino et Temps Mort  de Booba. "Opéra Puccino parce que c'est la parole d'un noir parisien. Sa manière d'écrire, de raconter des histoires. On dirait un film quand tu écoutes cet album (...) Et Booba aussi. J'ai grandi avec du Booba"... 

 

Jok'Air reste un mordu de rap très porté sur les sons cainris du sud. "Le dernier album de Migos, Culture c'est ce qui a de plus frais. Migos à vrai dire ce qu'ils sortent c'est beaucoup mieux qu'il y a un an et demi. Ils ont fait un retour en force. T-shirt, Bad and Boujee, le son What the Price. C'est un truc de ouf"...  

 

Et ce Big Daddy Jok, Jok'Air l'a aussi de tatouer sur le corps, au niveau de l'abdomen...

 

Big Daddy Jok sera suivi d'une mixtape avant l'été et même d'un album. Un projet sur lequel on pourrait retrouver ce titre au refrain qui vaut "le million".

 

Big Daddy Jok sera disponible gratuitement dès le 24 février.



Crédit photo : Facebook Jok'Air

+ de Jok'Air sur Mouv'
+ de Rapporteuses sur Mouv'

 

 

Commentaires