À quoi sert l'hysterical literature ? Explications... [vidéo]

Les rapporteuses (2015-2017) Jeudi 14 janvier 2016

Réécoute
A quoi sert l'hysterical literature ?
L'hysterical literature : quésako ? On vous l'annonce direct : c'est sexuel. Et c'est anglophone. C'est du plaisir mais pas que... Bienvenue dans l'art sexuel utile !

L'hysterical literature c'est le principe de lire un livre, filmé face caméra, avec un vibromasseur entre les cuisses. D'ailleurs on devrait dire filmée(s), car se sont majoritairement des femmes qui se prêtent à l'expérience.

L’artiste le plus prolifique qui travaille dessus s’appelle Clayton Cubitt. Il a majoritairement fait tourner des femmes anglophones. Sauf une, son amie Fette Sans, francophone. La vidéo a été filmée il y a plus de deux ans, mais c’est seulement fin 2015 qu’elle est diffusée sur Internet.

C’est Fette qui a choisi ses vetements, son maquillage et le livre à lire. Elle a choisi le livre d’un auteur allemand en référence à sa résidence berlinoise actuelle Le naufragé de Bernard Thomas.

 

Toute la « difficulté » de l’exercice consiste à continuer de lire sans succomber à l’orgasme. Et Fette « résiste » bien puisqu’elle tient quasiment huit minutes avant de lâcher prise et de se laisser aller. En réalité, techniquement elle n’essaye pas de résister. Elle oscille entre l’envie de lire correctement et celle de s’abandonner comme si elle était seule, et pas comme si des milliers de personnes allaient pouvoir voir en vidéo un des moments les plus intimes de sa vie.

C’est d’ailleurs la seule chose qui l’a effrayée en se jetant à corps et à cris (si si vous allez voir) dans ce projet. Se demander quelles seraient les réactions des gens en visionnant le film. Le tourner, ce n’a pas été si dur que ça. C’est du plaisir avant tout.

 

Mais en dehors de l’aspect « participer à une œuvre artistique » il y a une vraie raison qui a poussé Fette à tenter l’experience de l’hysterical literature. Valoriser l’orgasme féminin. Et surtout le valoriser sur un écran. Pas comme un orgasme de deux secondes et demie procuré grâce aux talents expressifs d’un acteur porno. Pas comme un orgasme simulé et pas crédible. Pas un orgasme cliché avec un visage factice. Pas un orgasme fake qui ne montre pas véritablement aux hommes à quoi ça ressemble le plaisir féminin.

C’est beau, c’est drôle, c’est émouvant…

Enjoy !

 


Crédits photo : Fette Sans

Commentaires