#NuitDebout : et si on passait plus qu'une nuit debout ?

Les engagés (2015-2016) Vendredi 08 avril 2016

Réécoute
#NuitDebout : et si on passait plus qu'une nuit debout ?
"Depuis le 31 mars nous, citoyens-nes, sommes installés-ées en toute légalité sur différentes places dans nos villes. Ces rassemblements pacifiques, ouverts et populaires visent à réinvestir l’espace public pour échanger, débattre et construire ensemble." On fait le point avec l'un des militants !

Notre Top des pétitions en ligne. Chaque vendredi, nous vous dévoilerons notre Top des pétitions en ligne, celles qui font l'actu !

Voici le Top des pétitions en ligne

 

N°5 Pour le maintien des mascottes dans les stades de rugby

À l'attention : de la Ligue nationale de rugby

La LNR (Ligue Nationale de Rugby) a décidé de supprimer les mascottes aux abords des terrains. Je trouve cela inadmissible. Une mascotte est là pour encourager son équipe et faire bouger le public. 

Pour nous peuple de Biterre, pour que notre CAMELOU soit présent, signez la pétition et n'hésitez pas à partager.

3 signatures

 

 

N° 4 Fin de cycle pour les capitalistes : proclamons la république sociale !

 La seule chose dont nous pouvons être sûrs, c’est qu’aucune alternative réelle ne peut naître du jeu ordinaire des institutions de la Ve République et des organisations qui y flottent entre deux eaux le ventre à l’air. Cet ordre finissant, il va falloir lui passer sur le corps. »

Ainsi, s'exprime Frédéric Lordon, dans son article livré au Monde diplomatique en mars 2016. Il poursuit :

« Le peuple [français doit maintenant s'emparer] à nouveau de la chose qui lui appartient, la Constitution, pour en extirper le noyau empoisonné de la propriété [lucrative] et y mettre à la place […] la démocratie complète, la démocratie partout. »

Et il complète :

«  Dans une république complète, rien ne peut justifier que la propriété financière des moyens de production […] soit un pouvoir – nécessairement dictatorial- sur la vie (...)


2 294 signatures

 

N° 3 Appel à nos dirigeants, aux médias et aux citoyens européens: Ne tombons pas dans le piège que Daech nous tend

Pourquoi c'est important

Pour que la lumière brille toujours, même dans l’obscurité la plus profonde.

Une fois encore, Daech frappe au cœur de nos vieilles démocraties européennes.

Exprimons avant tout notre compassion avec les victimes et leurs proches.

Partageons leur peine, et la colère aussi, devant des actes qui ne peuvent être qualifiés que de barbares.

Ces actions meurtrières s’inscrivent dans une stratégie savamment élaborée: créer des clivages au sein de nos sociétés pour les affaiblir, afin de vaincre les résistances et de réaliser un projet idéologique totalitaire assis sur une vision dévoyée de l’Islam. Dans cet objectif, Daech a théorisé l’usage de la terreur. Cela va des décapitations filmées et diffusées largement, aux viols de masse et aux attaques aveugles au sein de nos villes.


1 660 signatures

 

N° 2 #NuitDebout

Depuis le 31 mars, nous, citoyens-nes, sommes installés en toute légalité sur différentes places dans nos villes.

NOUS LANÇONS CET APPEL POUR SOUTENIR TOUTES LES NUITS DEBOUT.

Au micro, l'un des militants : Joseph Boussion

Depuis le 31 mars nous, citoyens-nes, sommes installés-ées en toute légalité sur différentes places dans nos villes.  Ces rassemblements pacifiques, ouverts et populaires visent à réinvestir l’espace public pour échanger, débattre et construire ensemble.

Malgré les dispersions arbitraires de la police, malgré la pluie et les difficultés matérielles, malgré des tentatives d’infiltration et de récupération par des réseaux d’extrême droite, notre mouvement a réuni chaque jour et chaque nuit des milliers de citoyens-nes différents-es mais DEBOUT partout en France et des soutiens partout dans le monde.

Une foule toujours plus nombreuse de citoyens-nes concernés-ées, engagés-ées ou tout simplement curieux-ses, des femmes et des hommes de tous âges, de tous milieux sociaux, passent sur les lieux de ces différentes nuits debout, participent aux débats et manifestent leur soutien.

Si besoin était, cela confirme l’échec manifeste du travail permanent d’exclusion des citoyens-nes mené par les dirigeants politiques et les faiseurs médiatiques d’opinion.


38 545 signatures

 

N°1 Non à la loi de "modernisation" de l'élection présidentielle #PrésidentielleOuverte

Onze députés (oui, onze) ont voté jeudi dernier le changement des règles concernant l'accès à l’élection présidentielle pour favoriser les candidats des grands partis. Cette proposition de loi, intitulée avec ironie, loi de "modernisation" (...) de l'élection présidentielle vise à rendre beaucoup plus difficile les candidatures dites indépendantes  (...)

Mais alors, « faut il en pleurer ou avoir la nausée » comme se demande l'ancienne députée Corinne Lepage ?  Nous disons : Il faut agir! Nous pouvons dire NON. Un non constructif qui propose une autre société et une autre élection présidentielle. 

Les Français ne cessent de faire part de leur envie de voter pour des candidats hors des partis politiques comme le révèle un récent sondage de l'Institut Odoxa pour Le Parisien (...)


107 956 signatures

 

Crédits photo: We Sign it

Abonne-toi au podcast de l'émission sur iTunes

Abonne-toi au podcast de l'émission sur RSS

Commentaires