Le programme "Rom civic" : pour aider les populations Roms

Les engagés (2015-2016) Jeudi 07 avril 2016

Réécoute
Le programme Rom civic : Pour aider les populations Roms
Rencontre avec Juliette, volontaire en service civique au sein du programme Romcivic. Ce projet permet à des jeunes Roms et non-Roms d’agir ensemble dans des actions en directions des populations roms.

 

Rencontre avec Juliette, volontaire en service civique au sein du programme Romcivic

Programme « Rom civic »

Le projet Rom civic est né de l’idée de l’association "Les enfants du Canal" qui intervient, depuis 2007, auprès des personnes sans-abri, et intègre dans la conduite de ses activités des jeunes volontaires effectuant un service civique.

Ce projet permet à des jeunes Roms et non-Roms d’agir ensemble dans des actions en directions des populations roms.


 

 

Les Enfants du Canal

Créée dans le cadre de l’action des Enfants de Don Quichotte sur le canal Saint Martin à Paris, au cours de l’hiver 2007, l’association a pour objet de créer et faire fonctionner : des structures passerelles pilotes pour les personnes de la rue et mal-logés afin d’accéder à un logement adapté voir autonome. L’association est née d’une réflexion entre personnes bien logées, mal logées et sans abris.

Il prend sens dans un contexte où selon les estimations d’une étude de Romeurope, 5.000 à 7.000 enfants Roms vivant en France sont arrivés ou arriveront à 16 ans sans jamais, ou presque jamais, avoir été à l’école.

Ainsi, alors que leurs familles ne bénéficient quasiment jamais du dispositif public d’accueil d’insertion et d’orientation (AHI) destiné aux personnes en grande difficulté sociale, les jeunes Roms n’ont aucune possibilité d’être en situation d’une vie citoyenne ordinaire. Aussi, c’est dans un objectif d’accès à la citoyenneté que Rom Civic se place.

lls sont une vingtaine, Roumains ou Bulgares, et suivent dans le cadre de leur Service Civique des cours de Français. Ces jeunes qui n’ont pas plus de 25 ans vivent dans des conditions précaires et cette formation est pour eux un moyen « d’avancer ».

Ils se sont tous engagés pour onze mois auprès de travailleurs sociaux et servent de traducteurs dans les bidonvilles où vivent des membres de leur communauté.

Pour Christophe Louis, directeur de l’association « Les Enfants du Canal », « ce sont des gens qui ont envie de travailler », loin de l’image de « voleurs ».

Les sites d’intervention de l’association sont situés à Paris, Champs-sur-Marne (77), Montgeron (91), Saint Denis (93), Bobigny (93).

La Page Facebook Les Enfants du Canal

 

 


Crédits photo: Site de l'Asso Les Enfants du Canal

 

Abonne-toi au podcast de l'émission sur iTunes

Abonne-toi au podcast de l'émission sur RSS

Commentaires