"Depuis toute petite, je savais que l'excision se pratiquait et que ce n'était pas normal..."

Les engagés (2015-2016) Vendredi 18 mars 2016

Réécoute
"Depuis toute petite, je savais que l'excision se pratiquait et que ce n'était pas normal..."
Ces mots sont ceux de Binta Diallo, elle a l'initiative de cette pétition: "Excision : brisons le tabou, parlons-en à l'école !" elle est au micro pour nous expliquer l'enjeu de votre signature !

Chaque vendredi, nous vous dévoilerons notre Top des pétitions en ligne

Voici le Top 5

 

N° 5

Une participation et un droit de réponse du peuple ignoré ne croyant plus aux partis politiques actuels

À l'attention : de la Direction de France 2 pour donner la voix au peuple à l'émission du 24-3-2016 Des paroles et des actes

Mail envoyé à France 2 ce jour pour participer à l'émission du 24/3/2016 des paroles et des actes pour que le peuple s'exprime enfin et dise par ma voix ce qu'il faut faire vite avant une possible révolution dans l'état actuel de notre nation !

M. le rédacteur en chef du service politique de France 2 et pour copie à Mme la Directrice De France Télévisions.

Etant représentatif du peuple de France qui ne se reconnait plus dans aucun parti politique actuel (55%) source Le Parisien, je demande un droit de réponse pour participer à votre émission "Des Paroles et des Actes" afin que le peuple par ma voix puisse enfin s'exprimer et non être muselé et ignoré par les médias actuels.

L'invité étant M. Jean-Luc Mélenchon qui revendique une autre république et une assemblée constituant du peuple et non de personnes ignorantes de celui-ci.
Aller vous encore longtemps ne pas donner la parole au peuple qui souffre, qui crie : égalité, liberté, fraternité.

Vous m'aviez choisi en janvier 2007 pour l'émission de M. Rachid Arab " J'ai rendez-vous avec vous" qui la semaine suivante a été nommé au CSA.
J'étais invité pour m'exprimer sur mon abstention dans le vote.

Un membre du peuple qui veut avoir à dire ce que celui-ci pense et attends des actes et non pas des paroles pour des paroles !


Déjà 11 signatures

 

N°4

Diminuer les spots publicitaires qui nous prennent en otages !

ça devient de la folie , trop c'est trop !

Bientôt nous paieront la TAXE pour avoir plus de PUB que de programmes !

Pour payer les présentateurs de salaires monstrueux , nous sommes des otages ! il y en a MARRE de ce  lavage de cerveaux !

Il faut réagir !


Déjà 36 signatures

 

N°3

IL FAUT REHABILITER MICHEL THIERRY ATANGANA.

LETTRE OUVERTE AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇOIS HOLLANDE

Monsieur le Président,

Michel Thierry Atangana a été le plus long détenu français à l’étranger de toute l’histoire de la Cinquième République. Du 12 mai 1997 au 24 février 2014, il a « vécu » dix sept années d’enfer, de torture, d’humiliation, de discriminations et de détention arbitraire, placé à l’isolement dans une cave du sous-sol du Secrétariat d’État à la Défense à Yaoundé.

Dès l’année 2005, le département d’Etat américain considère que M. ATANGANA est un prisonnier politique tout comme de grandes organisations de défense des droits de l’homme telles qu’Amnesty International et Freedom House. Pourtant la France va rester étrangement sourde à cette mobilisation et ne rendra une première visite consulaire à son ressortissant qu’au bout de 15 ans de détention !

Considérer que l’affaire est close parce qu’il est libre, ce serait méconnaitre son droit fondamental en tant que victime d’obtenir réparation de son préjudice. C’est nier l’avis 38/2013 du Groupe de Travail sur la Détention Arbitraire des Nations Unies qui reconnait son statut de détenu arbitraire. Cela équivaudrait à abandonner encore une fois ce ressortissant français dont la protection consulaire a été bafouée pendant 15 longues années. (...)


49 signatures


N°2

Démission immédiate du Cardinal Barbarin

Nous exigeons la démission du cardinal Barbarin de ses fonctions de cardinal de l'église catholique et d'archevêque de la ville de Lyon.

Mr Barbarin est aujourd'hui visé par une enquête préliminaire pour "non dénonciation de crime" pédophile, et "mise en danger de la vie d'autrui".

Phillipe Barbarin a lui même reconnu dans le journal La Croix être au courant de tels agissements en 2007. Nous estimons que les non-agissements du cardinal Barbarin justifient aujourd'hui sa démission et sa mise en retrait de l'Eglise catholique.


 70 360 soutiens

 

N°1

Excision : brisons le tabou, parlons-en à l'école !

Au Micro pour nous expliquer l'enjeu de cette pétition : Binta Diallo

Depuis toute petite, je savais que l'excision se pratiquait et que ce n'était pas normal. Mais ce qui a déclenché mon envie de me battre contre l'excision c'est un voyage en 2009 à Conakry dans ma famille. Là, l'une de mes cousine pleurait. Je lui ai demandé pourquoi. Elle m'a dit que ses amies ne voulaient pas jouer avec elle parce qu’elle n'avait pas été excisée. J'ai pensé qu'il fallait réellement stopper cette pratique, et pour cela, changer les mentalités.

Je suis issue d'une culture où on excise les petites filles donc très vite j'ai posé des questions, beaucoup de questions. On ne me répondait pas vraiment, on me disait juste que c'était comme ça ! J'ai parlé avec des membres de ma famille, de ma communauté, d'autres communautés qui pratiquaient aussi l'excision et l'une des raisons les plus évoquée est qu'on excise les petites filles pour qu'elles soient sages et qu'elles ne s'approchent pas des garçons. En faisant mes recherches, j'ai trouvé des centaines de raisons « justifiant » l'excision. Mais je ne les approuve pas et j'ai toujours su qu'un jour je lutterai contre cette pratique.  

Les conséquences de l'excision sont nombreuses et peuvent être très graves pour les victimes. Dans les pires des cas, la victime meurt ! Et c'est souvent arrivé. Les femmes excisées peuvent avoir des accouchements très compliqués, certaines sont en proie à des infections tout au long de leur vie. 

Aujourd'hui, que ce soit à l'école, dans les familles ou dans les médias, personne ne parle de l'excision. Et pourtant en France plus de 50 000 femmes sont excisées. Combien seront-elles demain ? (...)


90 458 soutiens

 


Crédit Photo: Pixabay

 

 

Commentaires