230 millions d'enfants n'ont pas été enregistrés à la naissance dans le monde

Les engagés (2015-2016) Jeudi 05 mai 2016

Réécoute
230 millions d'enfants
Depuis 10 ans, Plan International mène une campagne pour l’enregistrement universel des naissances dans 36 pays afin de mettre fin au problème des enfants « fantômes ». Grâce à notre action, plus de 40 millions d’enfants dans le monde ont été enregistrés et 10 pays ont modifié leurs lois en faveur de l'enregistrement des naissances.

Enfants Fantômes et Esclaves

L'enregistrement des naissances contre le travail forcé des enfants


Dans le cadre de la Journée mondiale contre l'esclavage des enfants (le samedi 16 avril 2016 dernier), l'ONG Plan International souhaite lever le voile sur un phénomène méconnu qui cache une réalité dramatique, celui des « Enfants fantômes ».

Dans le monde, 230 millions d'enfants ne sont inscrits nulle part à la naissance, soit 35% des enfants dans le monde. « Enfants fantômes », à l'identité inexistante, ils sont l'objet de toutes les formes d'abus (trafic d'organes) et d'exploitation (travail forcé et esclavage).


 

Par son action sur le terrain, Plan International favorise l'enregistrement des naissances à travers ses programmes dans 52 pays d'intervention. Des résultats obtenus grâce au travail de sensibilisation des populations, de plaidoyer auprès des plus hautes autorités et à l'enregistrement à distance :

  • 10 pays ont instauré la gratuité de l'enregistrement à la naissance
  • plus de 40 millions de personnes ont pu s'enregistrer plus facilement
  • 153 millions d'enfants ont désormais accès à un certificat de naissance

 

L'ONG Plan International rappelle que l'enregistrement des naissances, en complément d'une législation forte en matière de travail infantile, permet de lutter contre le travail forcé des enfants, quelle que soit sa forme : servitude, traite ou esclavage. 

 

Plan International

La page Facebook


Crédits photo : Page Facebook

Commentaires