R.Kelly accusé d'endoctriner des jeunes femmes dans ses "temples sexuels"

Le 10-14 Mardi 18 juillet 2017

R Kelly est accusé par 3 familles de retenir leurs filles contre leur gré, dans ses propriétés louées à Chicago et Atlanta...

Sauf que voilà : les jeunes femmes en question, majeures, prétendent ne pas être retenues en otage... Un petit syndrome de Stockholm, peut-être?

Elles seraient au moins 6 femmes à vivre la "R. Kelly Experience".

Un téléphone à part pour joindre le chanteur et l'interdiction de joindre leurs proches ; Elles doivent également demander la permission pour manger quelque chose ou aller aux toilettes. R. Kelly filmerait chacun de ses ébats avec ses "bébés", à qui il demande de l'appeller "Papa", pour en faire ensuite profiter son entourage.

Ce n'est pas la première fois qu'on entend parler des frasques sexuelles d'R. Kelly, lui-même abusé sexuellement lorsqu'il était enfant. Déjà à 27 ans, il épousait la chanteuse Aaliyah, alors âgée de 15 ans (mariage rapidement annulé), puis dans les années 2000, l'affaire de la sextape où on le voit uriner sur une adolescente de 14 ans défraie la chronique...

Mais la victime refuse de reconnaître son identité sur la vidéo, et R. Kelly est innocenté grâce à la technique Shaggy : It wasn't me (c'était pas moi !).

Aujourd'hui, le chanteur et producteur de Chicago ferait miroiter à ses victimes des possibilités de carrière dans la musique, avant de commencer une histoire avec elles, et d'imposer ses règles de vie pour le moins douteuses...

Son avocate d'R. Kelly crie à la diffamation :

M. Robert Kelly est à la fois effrayé et perturbé par les récentes allégations à son sujet. M. Kelly nie sans conteste de telles accusations et s'assurera avec attention et vigueur d'attaquer ses accusateurs et de blanchir son nom. 


 

Mais les familles des jeunes femmes souhaitent mener l'enquête pour retrouver leurs filles, qui ont pour la plupart complètement coupé les ponts...

À suivre.

 


Crédit photo : Tim Mosenfelder / Getty images 

+ de R. Kelly sur Mouv'

 

Commentaires