Soutien-gorge : porter ce sein qu'on ne saurait voir !

la leçon de S(tyle) (2015-2016) Mardi 21 juin 2016

Réécoute
Soutien-gorge : porter ce sein qu'on ne saurait voir
Avec une pose, Mariah Carey porte un soutien-gorge en dentelle. Depuis Las Vegas, elle a posté sur Twit­ter quatre photos où elle porte un soutien gorge mais le porte-elle correctement ?

Mariah Carey a cassé Twitter en publiant photos d'elle où elle pose en soutien-gorge en dentelle. Depuis Las Vegas, elle a publié ces photos tout en naturelle...

Sexy or not ? Livre à vous de juger. Néanmoins, il semble qu'elle ait choisi le bon soutien-gorge qui met ses atouts en valeur. Vous ne le savez peut-être pas mais il existe des règles pour choisir le bon soutien-gorge. Et il suffit sur le site d'une grande marque de lingerie pour savoir de quoi il en retourne en trois règles.

Règle numéro 1

Vos seins ne doivent pas déborder sur les côtés de votre bonnet sinon ça veut dire qu'il est trop petit.

 

Règle numéro 2 

Le haut des bonnets ne doit pas aplatir ou couper vos seins. Le soutien-gorge doit en effet épouser le galbe de votre poitrine.


Règle numéro 3 

La bas du soutien-gorge, ce qu'on appelle les armatures (pièce qui tient les bonnets ensemble), doit rester plaquée à votre buste sans comprimer vos seins. Les armatures doivent englober entièrement le dessous de vos seins. Leurs extrémités ne doivent ni flotter, ni rentrer dans votre peau sous peine de vous blesser. Et bien sûr on garde le dos droit !


Les erreurs à ne pas commettre 

L'erreur principale à ne pas commettre est de porter un soutien-gorge trop petit ou trop grand. Pour ne pas vous tromper. Il faut identifier votre tour sous-poitrine, en dessous de la poitrine donc et votre tour de poitrine pour trouver la profondeur de votre bonnet. Vous pourrez trouver des tableaux de correspondances comme pour les pantalons sur les sites dédiés au soutien-gorge comme Aubade ou Triumph entre autres. Et entre nous, si vous ne savez pas et bien demandez...

Quand on a tout ça en tête, on choisit la forme en fonction de sa tenue. Sous un pull vous opterez plutôt pour un soutien-gorge corbeille découvrir largement le haut du décolleté pour un décolleté rond et galbé. Autre exemple, grâce à ses bonnets doublés le soutien-gorge Push-up est plus adapté aux robes échancrés. Pour les tenues, type bustier avec les épaules découvert vous devrez opter pour un soutien-gorge type bandeaux. Pour le sport, une brassière et ainsi de suite... Tout n'est qu'une histoire de goût et de couleur.

Vous n'êtes pas obligé de mettre un soutien gorge non plus. Il y a trois ans, Le professeur Jean-Denis Rouillon , médecin du sport à l'hopital de Besançon, a publié une étude qui remet en cause l'utilité du soutien-gorge. Dans un premier temps, il a observé et mesuré les seins de près de 320 femmes pour étudier le comportement d'une poitrine sans soutien-gorge. Dans un deuxième temps, il a plus particulièrement suivi un groupe d'une cinquantaine de femmes de 18 à 35 ans.

Sur ce groupe restreint que sans soutien-gorge, il a observé:

 Le mamelon des seins remontait en moyenne de 7 millimètres en un an, par rapport à l'épaule


 

Autrement dit que la poitrine était plus ferme. Une ostéopathe qui a participé à l'étude dit même que ne plus porter de sous-tif l'a obligé à se tenir plus droite. Entre nous, je pense que ça marche quand la poitrine n'est pas trop généreuse. N'oubliez pas " Si vous avez les seins qui tombent, faîtes-vous refaire le nez, ça détourne l'attention " (Pierre Desproges)

 


 

Crédit photo : Instagram Mariah Carey

Commentaires