Snobez les mules !

la leçon de S(tyle) (2015-2016) Mardi 22 mars 2016

Réécoute
Snobez les mules !
Avec les Crocs, difficile de citer des chaussures plus...comment dire... nazes. Ces mules qu’on adore détester a disparu depuis les années 1990 refont surface pour notre plus grand désarroi.

Les mules envahissent les e-shop de beaucoup de marques. À l'origine à bout rond et à semelle en bois,les magasins ont décidé d’adapter sa forme à l’air du temps. L’avantage pour les mecs est qu’avec le bruit qu’elles font une fille en mules se repère facilement. "Clac clac clac clac" non ce n'est pas le braiement ou le hénissement de la mule mais le son sec des talons qui cognent le bitume quand la semelle se décolle du pied.

Contre les mules !

Même si les mules sont conçues pour épouser parfaitement le pied. Le site Marie -Claire a reperé plusieurs variétés de mules. Par exemple, chez Hermès, les souliers prennent de la hauteur : elles s’inspirent des escarpins type stilettos. On retrouve aussi des mules plates très masculine et massives chez Balancianga. Et ce n’est pas une blague, Tommy Hilfiger a même fait des "mules baskets"  pour les filles qui ont décidé de ne pas choisir entre les baskets et les mules.



Désolé mais il va falloir choisir : soit les baskets blanches soit les mules...

Probable carton du printemps et de l'été 2016, si vous souhaitez absolument porter ces souliers, il va falloir les porter avec un jean pour rester casual ou un pantalon 7/8 qu’on aperçoive vraiment la cheville. Les mules passent  aussi avec une robe pour conserver l’esprit printanier (pour ne pas dire campagnard), pieds nus ou avec les chaussettes (pour les plus audacieuses).

En tout cas, on est bien loin de la Belle Epoque où les mules trainaient une réputation sulfureuse ou encore des XIV et XVème siècles où les femmes de la haute société se promenaient avec des mules en intérieur ou en extérieur. Dans les années 90, les mules ont disparu parce que les femmes avaient peur de de les perdre en marchant et surtout de se casser une cheville en descendant l’escalier… 

Et c’était bien, il faudrait que les créateurs et vous les femmes continuez d’avoir peur des mules... snobez-les !

 


Crédits photos : Armando Grillo 

Commentaires