Polémique Marc Jacobs : des excuses en demi-teinte...

la leçon de S(tyle) Jeudi 22 septembre 2016

Réécoute
Polémique Marc Jacobs : des excuses en demi-teinte...
Le designer a été accusé d'appropriation culturelle en faisant défiler des mannequins avec des dreadlocks. Il a fini par dégonfler la polémique en s'excusant sur Instagram.

Ses créations inspirés de l’univers des rave party ont fait mouche mais le look de ses mannequins en a fait réagir plus d’un. La semaine dernière, le créateur Marc Jacobs a fait mouche lorsqu’il a clôturé la Fashion Week de New York.

Mais le gros hic, c’est que le designer avait choisi de faire défiler des top-modèles blanches (le détail a son importance) avec des dreadlocks. Vous avez bien lu, Kendall Jenner, Gigi Hadid ou encore Irina Shayk portaient des dreadlocks.


De nombreux internautes ont en effet reproché au créateur de pratiquer une forme d’appropriation culturelle en faisant défiler des mannequins blanches coiffées de dreadlocks, un élément de la culture noire.
Il s’excuse gauchement une première fois en répondant

À tous ceux qui crient à l’appropriation culturelle ou n’importe quelle autre bêtise sur le fait que les gens d’une certaine race ou couleur de peau portent leurs cheveux de cette façon, je réponds que personne ne critique quand les femmes de couleur se lissent les cheveux.

Je respecte et j’admire les gens et leur look. Je ne vois pas de couleur ou de race, je vois des gens. Je suis désolé de lire qu’autant de gens ont un esprit aussi fermé. L’amour est la réponse. Estimer à leur juste valeur les inspirations puisées de partout est une belle chose. Pensez-y.


 

Des podiums trop blancs

Sur Twitter - sur Instagram également dans les commentaires - Marc Jacobs s’est fait traiter de " Déchet ! " quand il n’est pas taxé directement de " Raciste ! ". Après un flot de critiques - et d'insultes - Marc Jacobs s’est excusé une seconde fois en affirmant qu’il ne fait pas preuve de discrimination 

 J'ai lu tous vos commentaires… et je vous remercie d’avoir partagé ce que vous pensez. Je m’excuse pour le manque de sensibilité dont j’ai fait preuve sans le vouloir auparavant. Je crois de tout mon cœur à la liberté d’expression à travers la parole, l’art, les vêtements, les cheveux, la musique… à travers TOUT. Bien sûr que je vois la couleur, mais je ne fais PAS de discriminations. C’EST UN FAIT. S’il vous plaît, continuez à vous exprimer en toute liberté, mais faites-le gentiment. Rien de bon n’arrive en répandant la haine avec des insultes.


 

C'est vrai, il faut le reconnaître, Marc Jacobs n'est pas raciste. En revanche, on a pu constater que dans ce défilé, les mannequins noires se comptent sur les doigts d’une main. Le chemin est encore long pour des podiums plus " métissés ". Bien que la saison 2015 ait été placé sous le signe de la diversité, seules 71,6 % des modèles étaient blanche sur les podiums des Fashion Week de New York et de Londres, selon le Fashion Post. Cela signifie que seulement 28,4 % des modèles dans les salons SS16 étaient non - blanc.

Des podiums pas tout à fait représentatif de la diversité du monde.

 


Crédit photo : A look of dread. Reuters/Andrew Kelly)  
Sources : Reuters

+ de leçon de style sur Mouv'

Commentaires