Marché Noir : l'avènement de la friperie 2.0

la leçon de S(tyle) (2015-2016) Mardi 26 juillet 2016

Réécoute
Marché Noir : l'avènement de la friperie 2.0
On a pas tous les moyens de s’acheter des vêtements qui coûte une blinde. Pour un style priceless, vous pourrez craquer en allant dans une friperie

S’acheter LA pièce qui coûte une blinde, ce n'est pas franchement à la portée de tous (pas nous en tout cas). Alors la stratégie suprême pour se payer des beaux vêtements sans trop dépenser, ce sont les friperies. Vous pourrez y trouver des produits de seconde main. L’avantage est qu’on peut aussi y trouver des vêtements de marques mais l’inconvénient est que ça reste relativement élevé et que souvent ça manque d’originalité en tout cas dans Paris.

Au Marché noir

Pour l'originalité, vous pouvez vous rendre au Marché Noir à Paris, un lieu hybride à deux pas du Carré du Temple : c'est un salon de thé et une friperie au décor atypique. Le lieu emprunte les codes du luxe britannique du XVIIème siècle et de l'Afrique coloniale. Du Togo à l'Europe, qu’il s’agisse de pièces originales qu’on ne trouvera pas ailleurs ou de basiques du prêt-à-porter, la majorité des vêtements vintages proposés au Marché Noir ont tous transité par l’Afrique.

Amah Ayivi est le directeur et styliste du Marché noir, par Indexe

Le Marché Noir propose des vêtements récupérés par les ONG (Croix Rouge, Emmaüs…) qui les revendent à des grossistes en Afrique qui à leur tour les vendent à des marchands de rue ou à des boutiques. Un joli cercle vertueux défendu par Amah Ayivi, le directeur - et styliste - du Marché Noir précise au quodien Le Parisien. 

A Lomé où je vais deux fois par an, je forme deux personnes qui sont en quelque sorte mes yeux. Elles repérèrent les pièces intéressantes sur les marchés. [J'achète ces vêtements] à des prix plus élevés que le marché local pour que chacun puisse vivre de son travail 


 

Marché Noir, c'est aussi une influence considérable. En plus d'un atelier pour reprendre les vêtements, Marché dispose d'un site internet. Il existe un bureau de style dirigé par Amah Ayivi qui, en plus de dessiner les nouvelles collection souhaite créer des cahiers de tendances. Enfin, sur les réseaux sociaux, Amah Ayivi et Margi van doren à eux deux c’est un peu moins de 20 000 sur Instagram.

Marché Noir est un magasin de fripes avec une stratégie 360 où le style afro-chic est roi.

 


Crédit photo : Walt Agency

 

Commentaires