Mangez bon et pas cher

la leçon de S(tyle) (2015-2016) Lundi 27 juin 2016

Réécoute
Mangez bon et pas cher
La bistronomie, c'est un mix entre ce qu'on peut trouver dans un bistrot et la cuisine raffinée qu'on appelle la gastronomie

Devenez un fin bistronome. "Bistronomie" est une contraction entre les mots "Bistrot" et "Gastronomie". Gustativement, vous pourrez y manger une salade cesar à 18 euros mais tu constateras qu'elle est cuisinée différemment avec des produits de saisons. Pourquoi vous devriez vous prendre la tête à manger une salade caesar qu'on peut trouver partout ? Bien cette salade césar, tu pourras la déguster dans des cadres parfois luxueux.

A Paris, le restaurant bristronomique Le Vingt 2  a ouvert sur l'avenue Georges V. L'établissement se trouve en plein Triangle d'Or, l'endroit où il y a tous les magasins de luxe. On y retrouve tous les codes de la bistronomie. D'abord le cadre : un décor avec un service irréprochable digne dans des grands restaurants. Ensuite, la cuisine de saison d'un grand chef : au Vingt 2, c'est Nicolas Bardini qui est passé par de grandes maisons étoilés comme Le Violon d'Ingres. Enfin, la carte : entre 11 euros pour une chouette entrée et 29 euros pour le plat le plus cher, oui on a pas tous les moyens de claquer des tunes dans un restaurant bling bling. 

Ce cheesburger ne coûte que 19 euros...

Bistronomie is the new style

Il y a d'autres avantages insoupçonnées à la bistronomie. Elle a remis le bon produit au coeur de l’assiette. Plus les produits sont de saisons, plus ils ont du goût : faites pas genre, on a tous bouffé une fraise géante sans aucun goût en hiver... La bistronomie a aussi pu permettre de valoriser le goût et les techniques de la gastronomie. Enfin, la bistronomie inspire maintenant les restaurants étoilés en les poussant à mettre en valeur des produits simples à la carte. On retrouve ces restaurants bistronomique partout : des brasseries du chef Paul Bocuse à Lyon, Chez Christian Constant à Toulouse ou encore Le Gabriel de François Adamski à Bordeaux.


Crédit photo : Vingt 2

 

Commentaires