Le stylo à plume n'est pas mort

la leçon de S(tyle) Jeudi 15 septembre 2016

Réécoute
Le stylo à plume n'est pas mort
On le retrouve de moins en moins dans nos trousses mais l'accessoire est toujours présent dans la liste des fournitures données en début par les professeurs et dans les sacs des plus âgés.

Le stylo à plume, ce stylo dont l'encre contenue dans une cartouche s'écoule par une pointe en biseau. Si vous êtes nés dans les années 80, vous l'utilisiez souvent avec son super acolyte : l'effaceur. La montée en puissance de son super ennemi, le stylo bille crée en 1960 et bien sûr le virage du numérique ont failli tuer le stylo à plume mais il a survécu.

Cette survie, il l'a doit aux écoles. Les écoliers apprennent encore à écrire au crayon puis au stylo à plume en primaire afin " d'embellir " leur écriture. Ensuite, le passage au stylo bic est presque obligatoire, essentiellement pour des raisons de rapidités avant de passer au " stylo bic ". Ensuite, le stylo à plume survit grâce aux hommes. Ces derniers ont peu de bijoux ou d'accessoires, le stylo plume, comme la montre d'ailleurs, permet de posséder un accessoire élégant et discret qu'on peut offrir ( ou se faire offrir ) facilement.

Ecrire va devenir un luxe

Contrairement aux idées reçues, les prix ont peu évolués sur le segment du stylo à plume. Néanmoins, les marques ont décidé de lui faire prendre un virage plus haut de gamme. Comme les Maisons de Haute couture, il y a des maisons de Haute écriture. Waterman, Parker, Mont-blanc, toutes ces marques continuent de produire des stylos à plume classiques qu'on retrouve toujours en grande surface entre 4 et 8 euros. Mais vous retrouverez aussi des beaux stylos à partir de 100 euros - voir à plus de 1000 euros chez Montblanc - et d'autres autour de 115 euros chez Waterman.

Des stylos gravés en couleur saphir, bronze et cuivre : le stylo à plume est aussi un objet de collection désirable pour les écrivains soucieux de leur style. Astucieusement, le stylo-plume peut permettre de relever une tenue monochrome.

Si vous désirez un stylo à plume, la principale règle est que la plume ne doit pas être trop fine sinon elle se casse. Comme une bonne paire de chaussures, il faut toujours tester votre stylo avant de l'acheter dans un magasin spécialisé. Attention, certains stylos ne se vendent qu'avec les cartouches de la même marque sinon globalement prenez des cartouches de marques (celles de moindre qualités ont trop d'eau). Là, vous vous dites : " oula, c'est cher payé pour un stylo ? ". Sâchez que dans quelques années vous pourriez écrire par télépathie donc plus que le stylo, écrire va bientôt devenir un luxe.

Ce renouveau n'a pas empêché l'érosion des ventes du stylo à plume. En 2013, les achats de stylo à plume ont baissé de 5,5%. En 2013, elles chutaient de 11% selon les études du cabinet Gfk. Depuis 2010, le chiffre d’affaires du stylo à plume a pris du plomb dans l’aile avec une perte de 7 millions d’euros. De 25 millions d’euros, il est passé à 23 millions en 2011, puis à 20 millions en 2012. En 2013, il a finalement chuté à 18 millions d’euros. Il faut le mentionner : le stylo à plume n'a plus la côte auprès des écoliers mais il se réinvente.

 


Crédit photos : Comme un camion

Commentaires