L'intemporel teddy de Younès et Bambi

la leçon de S(tyle) (2015-2016) Mercredi 27 janvier 2016

Réécoute
L'intemporel teddy de Younès et Bambi
Younès est d'origine arabe, petit avec une barbe de trois jours. Samuel dit Bambi est de confession juive plutôt grand, imberbe mais des cheveux ondulés. Les deux comédiens forment le duo " Younès et Bambi ", ils s'amusent des préjugés pour mieux fraterniser. L'humour les a rapproché, le teddy aussi.

Pour élaborer le portrait robot de Younès et Bambi, je voulais faire simple. Je voulais parler d’un keffieh, ce châle traditionnel du Moyen Orient utilisé afin de protéger la tête et le visage des vents désertiques, afin de suggèrer grossièrement que Younès a des origines arabes. Puis, je voulais parler de la kippa, le couvre-chef porté par les hommes juifs pratiquants, pour suggèrer grossièrement que Samuel (Bambi) est de confession juive.

Devant le tollé qu'aurait sucité un tel article, je me suis ravisé.  En effet, à part mentionner le fait qu'un keffieh ça se porte uniquement dans le désert ou dans les manifestations altermondialistes. Et qu’une kippa se porte lorsqu'un homme pratique assidument la religion juive. J’allais vite être limité. Et puis après tout : " on s'en fout ! "

 

Dans le spectacle, " L'arabe et le juif ", Younès et Bambi s'amuse à jouer des préjugés que certains pourraient avoir soit sur les français d'origines arabes soit sur les français de confessions juives. Plus largement, ils jouent des codes de leurs cultures respectives afin d'incarner de manière moderne : le combat contre le racisme.

Pour mieux symboliser la fraternité, Younès et Bambi sont souvent habillés de la même façon sur scène. Il y a un vêtement qu'ils portent comme un rituel : le teddy.

Une pièce intemporelle

Le teddy, c’est cette veste intemporel au col rond, souvent bicolore, et avec des manches en bord resserrées au niveau des poignet resserrées souvent blanches contrastant avec le bleu, noir, rouge ou gris du blouson. Le teddy, de Younès et Bambi est directement inspiré du " varsity jacket "  des universités américaines. Dans l'amérique des années 30, le varsity jacket est le fameux blouson avec la la grande lettre du nom de l'école sur l’avant. Il succède au " letter sweater " ou " baseball jacket donc respectivement à un pull ou un cardigan de laine cousu de lettres ou de chiffres qui existe déjà depuis le XIX siècle. Au départ, c’est une récompense : celui des bons élèves. Ce n’est ni plus ni moins que la version américaine du blazer anglais des étudiants britanniques. Cette veste en laine bouillié a été popularisée par un policier très spéciale en provenance de détroit : Axel Foley a.k.a. le flic de Beverly Hills.

 

Younes et Bambi portent le teddy version années 60, vous : avec la grande lettre comme un signe de reconnaissance de son université. Pour ceux qui n’aurait pas remarqué sur leur teddy, il y a bien une grande lettre Y pour Younes et une grande lettre B pour Bambi (fan absolu de Michael Jackson).

L'indémodable teddy

Le teddy est une pièce intemporelle à avoir dans son dressing qu'on soit un homme ou une femme. En fonction de l'épaisseur de laine, on peut le porter tout le temps. Pour le porter, il existe deux solutions. 

La première est de pratiquer ce qu’on appelle un twist vestimentaire. " Twister " une pièce, c’est associer une pièce avec d'autres vêtements avec d’autres qui «  a priori » n’aurait rien avoir. Ainsi comme dans l'Amérique des années 30, vous pouvez porter un teddy avec une couleur originale, avec une chemise blanche, un pantalon chino ou un pince et des souliers. C'est chic.

La seconde solution est de porter le teddy de manière plus moderne et casual à la Younes et Bambi.

 

Teddy, sweat, jean slim, sneakers… et on y va doucement avec les accessoires : parfois Younès craque pour une casquette quand Bambi porte une simple montre : c'est une tenue simple mais efficace. Pour les filles, le teddy fonctionne très bien avec un jean slim avec des bottines ou Cree­pers  associés à un sweat ou un pull en maille. Quoiqu'il en soit, vous l’avez compris, on a pas la même religion pour porter le teddy mais... on s’en fout !!

 


Crédit photo : Twitter

Commentaires