Fashion Week Homme : Dans la mode rien ne se crée mais tout se réutilise

la leçon de S(tyle) (2015-2016) Jeudi 14 janvier 2016

Réécoute
Fashion Week Homme : Dans la mode rien ne se crée mais tout se réutilise
En un peu moins de 10 jours, une centaine de mannequins masculins ont défilé à Londres pour vous souffler les tendances pour l'automne et l'hiver 2016.

La Fashion Week masculine débarque à Milan. Mais avant, petit retour sur la Fashion Week de Londres. Dès l'automne et l'hiver 2016, les hommes vont retrouver dans leur magasin une partie des tendances repérées par le magazine GQ.

Le sportwear

Qui l’eu cru, se saper avec un sweat, des jogging et des baskets c’est hyper tendance. La saison prochaine, le sportwear s’installe à nouveau dans les dressings masculins. Lors de cette semaine de la mode londonnienn, il y avait, selon GQ, plus de pièces sport que de costumes. dans les défilés de mode : il va falloir s'y faire.

Chez KTZ, c’est casque de hockeyeur, hoodie noir, jogging, longues chaussettes de baseball et teddy long jusqu’aux genoux

C’est sympa, on est à l’aise mais ne faites pas comme ça, utilisez plutôt le streetwear par petite touche. Par exemple, rien ne vous empêche de mettre un jogging bien coupé avec une chemise et une veste normale type blazer comme chez Lou Dalton.

Le " club culture "

C'est une tendance inventée par le magazine de mode masculine. Grosso modo, elle s'inspire de la culture des jeunes fétards sur de la New Wave dans les années 80. Il faut le dire, ils avaient un look technique pour ne pas dire risqué.

Chez Man, on retrouve du cuir, un costume bleu (la couleur de l'année), des plateformes, du fluo sur les cheveux : ça fait beaucoup de choses.
A moins de vouloir ressembler à un panneau lumineux, on va éviter ce look sinon vous allez à coup sûr provoquer des fractures rétiniennes

Les Seventies : retour vers le futur

Après les femmes, les hommes. Pour respecter le thème, il va falloir être original : c’est un peu la marque de fabrique des années 70. Vous aurez le droit encore aux explosions de couleurs comme le bleu électrique, aux velours, aux fleurs voir au pattes d’éléphants comme chez Topman Design ou James Long. En revanche, on garde le style punk, rock comme la veste en cuir de peau de mouton retournée présentée par Coach.

Les années 70 c’est aussi un style : si je vous dis David Bowie, vous pensez ?

Le mélange des genres

Incinéré en secret, David Bowie est l’un des premiers artistes à avoir adopté un look androgyne comme pour son personnage Ziggy Stardust : il est une véritable icône de mode.

Cette année, la mode semble lui avoir rendu hommage parce qu’à Londres, elle a cultivé l’androgynie. Des femmes ont défilé dans les collections hommes, c’est le cas chez Moschino ou J.W Anderson. Des marques utiliser des matières plutôt féminines comme le satin dans des vêtements  pour hommes. Mieux, certains mannequins qui ont défilé pour la marque Sibling portaient des manteaux (ou peignoirs, c'est selon) étrangement longs. Les mecs vous allez pouvoir emprunter les fringues de vos copines si vous voulez être swagg.

Noir, c'est noir

La dernière tendance est celle du " All black everything " c’est le total look noir dont est adepte un humoriste que nous avons plusieurs reçu sur Mouv : Fary.

La raison est simple : la couleur noire est que les hommes portent le plus…du coup on l’a retrouve dans toutes les collections lors des défilés. Comme Fary, rien ne vous empêche d'y ajouter quelques touches de couleur afin de relever la tenue. Cette année est un peu morne en terme de tendances, j'espère que vous n'avez rien jeter car vous allez pouvoir tout réutiliser.

 


Article édité à l'origine sur GQ, le partenaire de la Fashion Week de Londres

 

 

 

Commentaires