Euro 2016 : le beau supporter !

la leçon de S(tyle) (2015-2016) Mercredi 15 juin 2016

Réécoute
Euro 2016 : le beau supporter
A l'approche du second match de l'équipe de France contre l'Albanie, petite revue de ce qu'il faut faire ou ne faire pour être un bon supporter

Ce n'est pas parce que c'est la coupe d'Europe que le supporter doit en profiter pour mal s'habiller. Pour éviter, tous les fashions faux pas possibles et inimaginables, vous pouvez vous aider du Lookbook, d'Eric Salch, un livre à l'humour second degré (voir trente-sixième).

Eric Salch est un ancien illustrateur du créateur de mode Marithé et François Girbaud. Cette publication est un condensé de ce qu'il fait déjà sur Tumblr : un défouloir de ce qu'il a pu voir dans la rue avec un soupçon de mauvaise foi. Et forcément, Euro oblige, on retrouve le supporter de football qu'il ne faut pas être...

 

Il est vrai que le supporter n'en a rien faire de la mode. Il s'habille pour être en communion avec les joueurs. Néanmoins avouez que la perruque, les lunettes et le maquillage de couleur bleu blanc rouge semblent dépassés. Ajoutez à cela la trompette et la voiture qui va avec... et cela peut mal se finir stylistiquement parlant

Le supporter idéal

Le supporter idéal soutient son pays avec des petites touches de couleurs. Vous pouvez opter pour la sobriété en rappelant les couleurs de votre pays. Pour rester dans l'esprit supporter, vous pouvez aussi vous inspirer d'un des symboles de la France, le coq. C'est ce que propose la marque Joe Francoeur. Vous pourriez également succombez pour des tshirts du genre "historique" comme ceux proposés par la marque Quatre-cent quinze. La collection "Football Club" s'inspire des joueurs de l'Equipe de France d'avant et d'aujourd'hui.

 

Associés à un look casual ou streetwear, ces tshirts font parfaitement l'affaire pour une tenue sportswear, streetwear ou casualwear. Elle peut être porter après la fin du championnat d'Europe de football.

Quid du maillot de foot ?

Néanmoins, il y a une pièce qu'on retrouve sur toutes les épaules de supporters et des joueurs de foot : c'est le maillot de football. Certains vont essayer de vous enfumer mais comme le précise GQ.

Non. Sauf sur un terrain de foot. Le maillot de foot est à proscrire absolument de votre garde-robe quotidienne, même pour traîner à la maison ou se rendre au stade. Sur le terrain, il n'est pas inutile de penser style : éviter le maillot moulant (il ne va qu’aux Italiens) et optez pour des versions vintage.


 

En effet, les hommes n’auront que deux occasions pour porter le maillot de football. Le première est le match de football. Pour briller comme Pogba, Payet ou Martial vous pouvez porter un maillot de l'Equipe de France. La seconde occasion ? Vous êtes un supporter présent dans les tribunes du stades ou encore le douzième homme sur le canapé : la passion du maillot est circonscrite à ces deux/trois lieux.

Néanmoins, si souhaitez porter un maillot de football, optez pour un maillot vintage. Les maillots nationaux sont plus faciles à porter car on y observe peu de sponsor. Certains maillots de clubs peuvent vous faire passer pour un panneau publicitaire en pleine rue.

Dans la mode, rien ne se crée mais tout se transforme. Si vous ne savez plus quoi faire de votre maillot, vous pouvez le transformer en sacs. 

 

1bag1match propose ce sac de sport version maillot de football. Vous pouvez choisir ce que vous pouvez y mettre, l'écusson, le sponsor, les manches... pour aller au sport c'est plutôt pas mal. Il s'agit d'un bon compromis pour ne pas s'égarer dans les méandres du non-style.

Dernière solution, donner votre maillot à une fille. Pour les filles, avouons-le, le maillot de football n’est pas le haut le plus élégant. Néanmoins si vous y tenez : essayez d’acheter un maillot à votre taille et rentrez les bords du maillot à l’intérieur de votre jean (ou d’une autre pièce décontractée comme le short ou la jupe). Essayez également de retrousser vos manches et/ou de créer vous-même un col échancré pour plus de féminité. La conclusion ? la seule règle à respecter pour un être un beau supporter : rester dans le décalage.

Commentaires