Barbie noire est arrivée !

la leçon de S(tyle) (2015-2016) Mardi 17 mai 2016

Réécoute
Barbie noire est arrivée !
Près de 60 ans après l'apparition de ces barbies dont les mensurations ne correspondent à celles d'aucune femme sur terre, Mattel présente une barbie noire aux mensurations " athlétiques "

Dans la famille Barbie, on présente Barbie Misty. L'entreprise américaine Mattel s'est inspirée de Misty Copeland, la première Afro-Américaine à avoir été nommée danseuse principale de l’American Ballet Theatre de New York, selon la principale intéressée :

Elle a un nez un peu plus large et des lèvres plus pleines que Barbie, des muscles, de la poitrine et des hanches


 

Je suis le premier à fracasser Barbie : dans les clichés concernant la femme, la firme est assez balèze. Mais il faut bien admettre que le fabricant américain fait des efforts pour réhabiliter l'image de la poupée qu’on adore détester avec une barbie noire aux mensurations vraiment différentes.

Misty Copeland , ballerine principale à l'American Ballet Theatre , pose avec la poupée Barbie qu'elle a inspiré, par (Mattel)

Quand on est danseuse de ballet, le physique est plutôt athlétique. Ce physique est une référence directe au fait que la danseuse Misty Copeland a longtemps galéré à entrer dans un ballet tellement le milieu était fermé et refusait aussi la diversité. En juin dernier, Mattel passait un premier un cap avec ces modèles aux mensurations plus proche de la réalité. Terminée la taille fine, les cheveux blonds et les yeux clairs. Place à la diversité avec des barbies rondes, fines, petites, cheveux courts, frisés etc...

Finie l'image idéalisée de Barbie

La SUPER BARBIE NOIRE qui lutte pour la diversité et la paix dans le monde n'existe pas. Ce qu'il faut garder en Misty Copeland a collaboré avec Mattel pour sortir cette poupée. Derrière l'enthousiasme de la danseuse (et de nous aussi d'ailleurs) se cache aussi une affaire d'argent. Ne soyons pas naïfs, même si on kiffe mettre en avant la diversité du corps féminin, il s'agit surtout pour Mattel de mener une stratégie marketing bien rodée : celle de s'éloigner au maximum de l'image très idéalisée de Barbie.

En effet, les mensurations inhumaines de Barbie posent problèmes. Une étude montre que si on redimensionne Barbie à une taille humaine, elle a des mensurations totalement irréalistes : du 93-45-81, alors que les mensurations moyennes d’une jeune fille américaines de 19 sont plutôt de 78-76-81. Pire, si on la pèse réellement, il pèserait tout juste 50 kg pour 1,70 m. Dans la vraie vie, la poupée serait en fait anorexique.

Cela démontre que :

- Primo, on ne remercie pas Mattel pour cette soixantaine d'années de complexes pour les jeunes filles

- Secondo, forcément à force d'imposer un modèle auparavant idéaliste et bien les clients se sont détourné de la marque

Entre 2012 et 2014, les ventes de Barbie ont en effet chuté de 20%. Sur les neuf premiers mois de l'année 2015, elles ont encore reculé de 15%. Le raisonnement est simple : Mattel perd de l'argent, Mattel sort un nouveau produit pour en gagner, un peu plus. Barbie Noire est plutôt à la rescousse du chiffre d'affaire.

 


Crédit photo : Los Angeles Times

 

Commentaires