Détournement d’avion, manifs à Rennes & doublement de salaire

Infomix (2015-2016) Mardi 29 mars 2016

Réécoute
Détournement d’avion, manifs à Rennes & doublement de salaire
Journée un peu improbable avec au menu de cet Infomix : un détournement d’avion qui n’est pas terroriste, des manifestations plutôt dérangeantes à Rennes contre la Loi Travail, et pendant ce temps-là, le patron de PSA a doublé son salaire et le MEDEF applaudit !

Détournement d’avion

Un avion de la compagnie Egypt Air qui assurait le vol entre Alexandrie et Le Caire a été détourné en plein vol par un pirate de l’air. L’avion a été détourné vers Larnaca, une ville du sud de Chypre. Les 55 passagers sont sains et saufs et ont été libéré à l’atterrissage de l’avion. L’acte du pirate de l’air aurait été l’œuvre isolée d’une personne « psychologiquement instable » et n’a aucun lien avec le terrorisme.

 

 



 

 

Manifestations rennaises

Les manifestations étudiantes battent toujours leur plein et cette fois-ci c’est à Rennes que ça explose ! Les jeunes continuent leur blocus de l’Université Rennes 2 à Villejean, mais leur action ne s’arrête pas là, ils s’en sont pris au trafic urbain : blocage de la rocade, chaises lancées sur les voies du métro entraînant une coupure du métro, puis un autre groupe d’étudiants a investi les rails de la voie ferrée, entrainant la suppression de plusieurs trains. Au centre-ville, les confrontations sont tendues entre policiers et manifestants. Flashballs des CRS en réponse aux jets de projectiles et fumigènes de la part des étudiants et syndicats de salariés…

 

 



 

Pendant ce temps-là, chez PSA…

Carlos Tavares, le nouveau patron de PSA, en fonction depuis le 1er avril 2014 avait été appelé pour relancer l’entreprise et la sortir de son déficit. C’est chose faite ! Mais le patron, a également réussi à doubler son salaire en très peu de temps ! Et Pierre Gattaz, président du MEDEF défend sans complexe le patron de PSA en disant qu’il faut bien récompenser la réussite… A côté de ça, près de 17 000 postes disparaissent : départs non remplacés, postes supprimés.

On est révoltés. Nous, on n'a eu qu'une augmentation générale de 8 euros net par mois de la part de ce patron […] qui gagne 14.500 euros par jour, samedi et dimanche compris. Jean-Pierre Mercier, délégué syndical de la CGT.


 

 



 

Commentaires