Meek Mill en route vers la libération ?

Good morning Cefran Mercredi 14 février 2018

Réécoute
Meek Mill : vers une libération ?
Puisque la corruption de la police est clairement d'actualité...

Cela fait maintenant plus de trois mois que le rappeur Meek Mill est en prison. Il a été envoyé là-bas 2 à 4 ans pour avoir violé sa libération conditionnelle à laquelle il était soumis. Il est accusé de violation de probation

On le sait, le slogan protestataire Free Meek Mill a beaucoup tourné. Le rappeur a reçu le soutien de la part d'énormément de personnes, qu'elles soient rappeurs ou même sportifs. On pense notamment à Jay-Z ou encore Rick Ross (avec qui il a collaboré notamment sur le banger Ima Boss) :


Cette histoire ébranle le monde du rap mais dans la nuit du 13 au 14 février, de nouveaux éléments semblent apparaître. Selon le journal The Philadelphia Inquirer, l'avocat de Meek Mill, Joe Tacopina, a concocté une liste secrète avec une douzaine de noms de policiers plus ou moins corrompus ou avec "des antécédents de brutalité" et de préjugés raciaux. Cela afin d'empêcher ces personnes de témoigner de nouveau devant le tribunal. 

L'avocat soulève ici une vaste affaire. En effet, aux États-Unis, la corruption de la police est un sujet clairement d'actualité. Joe Tacopina met en avant un nom dans cette liste : Reginald V. Graham

Graham est l'un des policiers à avoir arrêté Meek Mill en 2007. Il est donc inclus dans cette affaire et avait déjà témoigné contre le rappeur lors de son procès en 2008 en avançant des faits que Meek avait toujours nié. On parle ici de vente de drogue dans la rue mais aussi de tirs sur les policiers... Les versions divergent mais Meek Mill n'avait pas réussi à se défendre comme il l'aurait souhaité. 

On sait également depuis début novembre 2017 que la juge ayant prononcé sa peine est elle-même déjà suspecte. En effet, Brinkley serait impliqué dans une enquête du FBI. Elle aurait demandé au rappeur de quitter le label Atlantic Record afin de se rallier au manager Charlie Mack. De plus, elle souhaitait qu'il enregistre un morceau des Boyz II Men... groupe mythique géré par ce fameux Charlie Mack. La juge Brinkley entretiendrait une relation avec ce dernier. 

Face à tout cela, l'avocat Joe Tacopina a déclaré que lui et son équipe poursuivraient tous les recours juridiques afin d'aider Meek Mill. Ces éléments redonnent de l'espoir car nous savons qu'aux USA, plusieurs cas de personnes incarcérées ont pu être libérées lorsque la corruption policière a été prouvée... 

À côté de cela, même absent, Meek Mill a fait bouger les foules avec son énorme Dreams & Nightmares lors du Super Bowl

 


Crédit photo : Shareif Ziyadat / Getty Image

+ de Good Morning Cefran sur Mouv'

 

Commentaires