Le collectif de graffiti artists 100 pression

Culturécité (2015-2016) Lundi 25 avril 2016

Réécoute
Le collectif de grapheurs 100 pression
Composé de 6 membres unis artistiquement autour du graffiti, le collectif 100 Pression s’organise autour d’un noyau dur de créativité et de coordinations de projets avec pour objectif la diffusion de la culture graphique et urbaine à Nantes.

Le collectif 100 Pression rassemble des artistes issus du graphisme, de la peinture, de la sérigraphie et de l'installation autour d'une volonté de diffusion de la culture graphique et urbaine à Nantes. Rencontre avec The Blind, développeur d'un concept de graffiti pour aveugles par le collage de demi-sphères de plâtre sur des marques réalisées au préalable à l’aide d’un pochoir et d’une bombe de peinture, matérialisant l’alphabet braille. Son travail dans la rue prend en compte deux dimensions : le lieu et le message qui se donnent mutuellement  du sens. Ainsi le message inscrit sur le mur est toujours fonction du lieu sur lequel il décide d’apposer son braille. Les messages inscrits sont toujours ironiques et provocateurs. A l’instar de l’oeuvre sur le palais de justice de Nantes, où il posa « pas vu, pas pris ».

 

POL'N : le collectif qui accueille 100 pression

Le collectif est aujourd’hui composé de 12 structures :
100 Pression, Accès au Cinéma Invisible, Extra Muros, Grante Ègle, le Groupe Artistique Alice, la Machine Folle, Makiz’art, la cie les Maladroits, la Compagnie O, Pick up production, Kraken et le collectif Scarabée.


Les objectifs de l’association sont les suivants : L’entre-aide professionnelle et l’aide à la professionnalisation. Favoriser et soutenir l’émergence de nouvelles formes artistiques et culturelles.Impulser des réflexions sur de nos métiers, et sur leurs enjeux politiques et sociaux. Décloisonner les pratiques et les personnes en favorisant l’échange et la curiosité.

Pour exciter la curiosité et alimenter l’esprit critique, le projet de l’association est ouvert à toutes les formes de propositions non-lucratives qui stimulent la transdisciplinarité. 

> Les soirées « portages » : Ces soirées reposent sur des propositions extérieures : Spectacles, expositions, concerts, conférences, performances, discussions, accueil d’artistes, etc.


> Cartes blanches POL’n : Une ou plusieurs structures ont la possibilité de montrer un travail en cours. L’espace est offert pour s’entraîner, s’essayer, rechercher, explorer, tester. L’action se déroule sur plusieurs jours. Elle est pluridisciplinaire. Elle réunit les talents et les énergies internes et/ou externes autour d’une thématique. Elle favorise la rencontre et provoque des discussions.

 


Crédit Photo et vidéo : Site internet de 100 Pression

 

Commentaires