"EnglishWaves" : la première radio française 100% talk en anglais !

Culturécité (2015-2016) Mardi 19 janvier 2016

Réécoute
La première radio française "100% talk" en anglais
Listen to the French News in English !... la première radio française « 100% talk en anglais » est désormais accessible à tous ! "EnglishWaves", la dose quotidienne d’actualité française en anglais.

La première Radio française "100% talk" en anglais, avec Vincent Dennery, fondateur d'EnglishWaves

Listen to the French News in English !... la première radio française « 100% talk en anglais » est désormais accessible à tous : http://www.englishwaves.fr/

News, magazines, interviews... 24/24 et 7/7 nous parlons de la France... en anglais !      

EnglishWaves est une radio généraliste, comme les grandes radios françaises d’information, mais… elle parle anglais, 100% anglais !

Avec EnglishWaves gagnez du temps, écoutez les infos françaises ainsi que les magazines d’actualité sur vos thèmes préférés et… progressez en anglais !

…et "icing on the cake", EnglishWaves est une radio positive qui parle aussi des bonnes nouvelles ! 

 

Les journalistes et les animateurs sont de nationalités différentes, mais ils sont tous "Native English speakers"     

L’anglais est parlé dans de très nombreux pays ; retrouvez cette richesse sur EnglishWaves avec nos animateurs britanniques, américains, canadiens, australiens !…

Leurs accents variés donnent de la couleur à la radio et forment l’oreille à toutes les variétés de la langue anglaise.

 

...et leur élocution est adaptée à un auditoire français.      

Il est facile aujourd’hui d’écouter des radios anglophones sur Internet, sur Smartphone, sur les écrans TV… Ces radios sont britanniques ou américaines, elles parlent très peu de la France et les présentateurs parlent un peu trop vite pour un auditoire français…

EnglishWaves traitent des sujets qui intéressent les personnes résidant en France. L’élocution des animateurs est adaptée à des auditeurs non anglophones pour faciliter la compréhension et le perfectionnement de l’anglais.


Crédits photo : Page Facebook 

Commentaires