Zoom sur 2020 : la drague 3.0

Mouv' Futur (2015-2016) Lundi 16 février 2015

Réécoute
2020, la drague 3.0
Chaque soir, la rédaction du Mouv' vous emmène en 2020. Un futur proche, qui fait un peu flipper ou qui donne carrément envie de se projeter. Et aujourd'hui on se penche sur la drague 3.0 ! En 2020, les célibataires ne jurent plus que par la réalité augmentée pour trouver l'âme sœur.

La réalité

Après le "papy-boom", le "célibat-boom".

Depuis plus de 30 ans, le nombre de célibataires en France n'a fait que croître. Selon les derniers rapports de l'Insee, il a même triplé en à peine 20 ans : de 4.8 millions en 1994, il est passé à 18 millions en 2014.

Tous ces cœurs à prendre représentent une manne financière considérable. Le business des sites de rencontres est l'un des plus fructueux. En tout, il rapporte chaque année plus de 200 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Mais soumis à la concurrence, le marché doit sans cesse innover pour attirer des célibataires, un peu volages et grands amateurs de nouveautés technologiques.

 

Capture d'écran Tinder.

 

Aujourd'hui ringardisés, les sites de rencontres ont vite été détrônés par des applications mobiles aux multiples options. Celle qui marche en ce moment : le système de géolocalisation (ou comment trouver l'amour à deux pas de chez soi). Tinder, Happn, Lovoo, etc. ont donc le vent en poupe. Et Adopte un mec vient d'ailleurs de lancer sa version mobile.

Mais pour combien de temps encore ?

 

La fiction

En 2020, les célibataires sont toujours aussi nombreux. Et la concurrence entre sites de rencontres et applications mobiles reste féroce. Les nouvelles technologies sont plus que jamais à leur service.

Après la sortie de l'iPhone 8, Google a finalement sorti la nouvelle version des Google Glass. Il les avait retirées du marché en 2014, mais finalement le géant américain a repensé ses lunettes connectées. Le projet a été confié à Tony Fadell, l'un des ingénieurs qui a conçu l'iPod et co-fondé Nest (la filiale de Google spécialisée dans les objets connectés). Le nouveau modèle est donc sorti en 2016. Plus abouti, il s'est arraché à travers le monde entier.

En 2020, tout le monde est devenu accro à ses Google Glass. Leur principal concurrent : le casque à réalité augmentée de Microsoft, le casque Hololens. Il y a aussi les lentilles de contact avec affichage intégré en temps réel.

En France, les objets à réalité augmentée se sont peu à peu imposés dans notre quotidien. A tel point que nos habitudes ont changé, notamment en matière de drague.

Grâce à une application mobile qui nécessite des Google Glass ou un casque HoloLens, les rencontres virtuelles se font désormais dans la vraie vie. Cette petite révolution dans l'univers du dating, on la doit à Antoine Boulinguez, créateur de "It - Go For It" (en français "Vas-y / Prends ta chance").

 

 

"It - Go For It" est l'une des premières applications qui, via ces objets à réalité augmentée, ajoute une dimension numérique supplémentaire à notre vision du monde.

Il suffit de croiser des gens dans la rue pour que l'application les identifie avec une technologie de reconnaissance faciale et pour afficher en surimpression leurs affinités, leur réseau social et toutes les informations qu'ils partagent sur le web.

La drague se fait en personne et plus par écran interposé.

 

Les questions

Est-ce alléchant de tout savoir sur une personne sans même la connaître ou totalement flippant ?

C'est certes intrusif mais, malgré la polémique autour de la protection des données personnelles, la tendance actuelle des comportements est d'afficher sa vie sur Internet. Au risque de se faire facilement manipuler, comme l'avertit Serge Tisseron, psychanalyste et auteur de Virtuel, mon amour : penser, aimer, souffrir à l'ère des nouvelles technologies.

On pourrait aussi imaginer qu'en 2020, les nouvelles technologies seront délaissées par les célibataires. Le mystère, le hasard, l'effet de surprise ne sont-ils pas le sel des rencontres amoureuses ?

D'ailleurs, aux États-Unis, une professeure de philosophie enseigne à ses élèves comment inviter quelqu'un à sortir sans se servir des nouvelles technologies. 2020 : apparition des cours de drague "à l'ancienne" ?

L'avenir nous le dira...

 

 

 


Reportage : Louise Pluyaud

Image d'illustration : Capture d'écran application "It - Go For It"

Commentaires