Zevs, street artist

L'invité du 6-9 (2013-2014) Vendredi 03 octobre 2014

Réécoute
Zevs, street artist
Zevs (Zeus), alias Christophe Aguirre Schwarz, est un artiste peintre et plasticien de 36 ans qui vit et travaille actuellement à Paris...

 

 Zevs est connu depuis les années 1990 pour ses graffitis et ses tags sur Paris.

Jusqu'en 1999, le street art de Zevs consiste à bomber les ombres et silhouettes appartenants au mobilier urbain parisien. Face à la défiance du maire de l'époque, Jean Tiberi, Zevs décide alors de faire du street art "propre" et s'initie au Reverse Graffiti.

Il utilise un karcher pour réaliser ses oeuvres et va même  jusqu'à écrire des messages invisibles à l'oeil nu, que seule la lumière ultraviolette est capable de révéler.

 

À cette époque, il crée aussi un petit collectif de street art avec Invader : les @nonymous. En 2001, il lance son projet "Visual Attacks" où il s'attaque aux affiches publicitaires de manière 'crime art'.

                                                             capture d'écran @Zevs

 

Il commence à faire du détournement visuel d'affiches publicitaires, en bombant un point rouge au milieu du front des personnages et shoot le cerveau des tops modèles à l'encre rouge. Les publicitaires sont furieux et vont jusqu'à payer des agents de sécurité pour veiller sur leurs affiches !

Pour riposter, il lance le projet "Visual Kidnapping" où il va toujours plus loin dans la provocation. Il prend en "otage" l'égérie des Cafés Lavazza. Il découpe le coprs sur une immense bâche placée sur un immeuble à Berlin, promène son otage partout dans le monde  et envoie même une demande de rançon au pdg de Lavazza!

                                                             capture d'écran @Zevs

 

La légende urbaine dit que la mise en scène de l'artiste aura incité Lavazza à payer la rançon sous forme de mécénat auprès du Palais de Tokyo, permettant ainsi à Zevs d'y exposer son oeuvre.

 

            capture d'écran @Zves

Depuis 2006 l'artiste travaille sur un projet intitulé "Liquidated Logos", où il fait liquéfier les logos des grandes mutlinationales.

Zevs initie son projet à Berlin en s'attaquant à la grande virgule de Nike qu'il fait dégouliner à souhait.

Depuis il a "liquéfié" Louis Vuitton, Hermès, PlayBoy, Mac Donald's, Facebook, Google...

En 2009, il a même été incarcéré à Hong Kong pour avoir liquéfié le logo Chanel sur une boutique Armani. .

 

 

Zves est à l'honneur lors de l'exposition "StreetArt, l'art de l'innovation", l'innovation au coeur d'un mouvement  qui se déroule à l'Espace Fondation EDF à Paris jusqu'au 1er mars 2015 et il est notre invité ce matin à l'occasion de l'ouverture de l'expo ! 

Par ailleurs une monographie intitulée "Zevs, l'éxécution d'une image" vient de paraître aux éditions Alternatives (Gallimard).

À savoir: Zves a choisi son pseudonyme, en "hommage" au RER A du nom de Zeus qui faillit lui ôter la vie lorsqu'il réalisait un tag sur les voies du RER...




 

> Toutes les émissions

> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

Commentaires