Zep, le plus marrant des papas

La Pop au carré Lundi 13 octobre 2014

Réécoute
Zep, le plus marrant des papas
Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants, et ensuite c'est devenu le bordel. Voilà le topo croqué par Zep dans son nouvel album. "Happy parents" est une réponse à "Titeuf" : la relation parent/enfant racontée cette fois du point de vue des grands.

 

"Mon fils a eu huit ans, servez-moi un triple whisky", s'effondre un quadra vêxé, au comptoir d'un bar. "Ma maman a mis sa jolie culotte avec la ficelle dans les fesses", informe naïvement la petite Sidonie lorsque le rencard de sa madre se pointe avec un bouquet de fleurs. Les enfants sont adorables, certes, mais ce sont aussi parfois de sérieux boulets. Zep n'hésite pas à le montrer avec humour dans son nouvel album (publié chez Delcourt), raffraîchissant car tellement vrai.

                        Extrait de "Happy parents", de Zep © Delcourt, 2014

 

Rares sont les auteurs de BD à succès pour qui "grand public" ne signifie pas "autocensure". Zep, lui, s'exprime crûment, sans tabou, évoquant en vrac l'homoparentalité, le divorce, l'adolescence, la perte d'intimité et l'hypersexualisation de la société. 

Lui qui est maintenant trois fois papa espère ne pas décourager le lecteur de l'imiter. "Devenir père, c'est une aventure passionnante, mais comme toutes les aventures elle est pleine de plantades et ce sont ces erreurs qui nous font avancer." Difficile de trouver à coup sûr les bonnes méthodes d'éducation. Il en existe autant qu'il y a d'enfants.  

Avant d'avoir des enfants, quand je voyais des parents qui souffraient devant tout le monde parce que leurs gamins hurlaient dans un lieu public, je me disais que je ne vivrais pas la même chose.

 

Extrait de "Happy parents", de Zep © Delcourt, 2014

 

Après Happy sex, Happy rock et Happy girls, ce quatrième volet nous parle encore un peu plus de lui. "Il y a toujours une part d'autobiographie, même dans Titeuf, mais je suis plus proche de l'âge des personnages de Happy parents."  Et lorsque Titeuf nous donnait son impression sur le monde de l'enfance, Happy parents propose l'inverse. "Je me suis dit que j'allais mettre la caméra de l'autre côté, être du côté des parents qui regardent les enfants."

Il quitte parfois le gag pur et nous plonge dans la tendresse, la mélancolie. "C'est important dans un album où on rit de pleurer un peu aussi, mais c'est quelque chose que j'ai mis longtemps à oser faire." Le résultat est d'une grande élégance. Et alors que ce titre sort en librairie mercredi 15 octobre, Zep pense déjà à la suite. Des bandes dessinées, bien sûr, "j'adore faire des livres", mais aussi un projet de film, adapté de Happy sex. "C'est dans les tuyaux depuis cinq ans, j'espère que ça finira par voir le jour."

                       Extrait de "Happy parents", de Zep © Delcourt, 2014

 

Toute l'actu de la bande dessinée sur le Mouv', c'est par ici.

Chaque jour le Mouv' met la Pop au carré, reportages à écouter par ici.

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes.



Illustration de couverture : Happy Parents, de Zep © Delcourt, 2014

Reportage : Augustin Arrivé

 

Commentaires