Zappe pas ma ZEP

le Reportage de la Rédaction Mardi 09 décembre 2014

Réécoute
Dernières diffusions
Zappe pas ma ZEP
Grande mobilisation aujourd’hui des établissements scolaires classés en ZEP (zone d’éducation prioritaire) de toute la région parisienne. Une manifestation est prévue à Paris alors que 90% des établissements concernés sont fermés aujourd’hui.

La grogne dans les ZEP (zone d’éducation prioritaire).

 Depuis deux semaines, les profs et les parents d’élèves se mobilisent pour demander le maintien en ZEP de leur établissement. Ils veulent pouvoir conserver les classes à 25 plutôt que 30 ou 35 élèves, les heures de soutien scolaire, les moyens pour organiser les projets pédagogiques, les équipes de médiation et toutes les activités que le classement en ZEP permet d’organiser en milieu scolaire pour les plus défavorisés.

Un enseignant du quartier des Coudreaux à Chelles :

Ce n’est pas avec une prime de 80 euros par mois pendant trois ans qu’on va nous acheter ! Pour qui nous prend-on ? Des mange-merdes ? 


 

manifestation à Chelles contre le retrait de la ZEP dans le quartier des Coudreaux, par Cécile de Kervasdoué

 

Le ministère de l’éducation a décidé d’enlever le dispositif à certains collèges pour le donner à d’autres en fonction de trois critères : le nombre de boursiers, le nombre de redoublants et le niveau de vie des parents d’élèves.

Des critères jugés opaques et déconnectés de la réalité par les enseignants concernés qui refusent la main tendue du ministère de Najat Vallaud-Belkacem. Il est question d’accompagner la sortie de ZEP des établissements sur trois ans.

Une manière comme une autre d’acheter la paix sociale lorsque le budget de l’éducation prioritaire reste le même. Il concerne 1082 établissements, soit 20% des élèves de France.

 

 


 

Les choix actu du Mouv', c'est tous les jours dans le Reportage de la Rédaction

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes

Commentaires