Winter is coming... à Dijon

La Pop au carré Jeudi 03 juillet 2014

Réécoute
Winter is coming... à Dijon
George R. R. Martin, l'auteur de la saga Game of Thrones est arrivé à Dijon, unique escale française de sa tournée européenne. En attendant de le rencontrer, les fans s'étaient donnés rendez-vous dans un pub pour une soirée costumée. Ambiance gentes dames et peaux de bête.

Vraiment un drôle de bonhomme ce George. Il n'avait pas mis les pieds en France depuis 21 ans. Et plutôt que de descendre dans un palace parisien pour faire un selfie devant la Tour Eiffel, il choisit Dijon. A 65 ans, doté d'un statut de quasi rock star, le père du Trône de Fer nourrit un intérêt pour la guerre de Cent Ans et l'histoire des Ducs de Bourgogne.

Attendu pour une séance de dédicaces ce jeudi à la librairie Grangier, le maître est en France pour L'Oeuf de Dragon (éditions Pygmalion), un prequel de Game of Thrones. Pour l'occasion, les fans de la saga, médiévistes et rôlistes de tout poil se sont retrouvés à l'Antre II Mondes, une taverne médiévale où le patron en kilt sert de l'hydromel dans des choppes en forme de crânes.

Preux chevaliers et gentes dames, un peu bourrés © Sébastien Sabiron


Parmi les costumes les plus en vogue, ceux de la Garde de Nuit. Celui des courageux patrouilleurs du mur, chargés de repousser les assauts des sauvageons pour protéger les 7 royaumes. Engoncés dans leurs déguisements en cuir et fourrure par 25° à l'ombre, les fans de "GOT" disent tout leur amour pour la saga :

Ce qui est atypique chez George R.R. Martin, c'est l'absence de manichéisme, cette absence de dissociation entre le bien et le mal, qui donne une grande complexité aux personnages (...) Et puis bien sûr, il y a le suspense. Ici, tous les personnages peuvent mourir, quelle que soit leur popularité. Tout peut arriver.


Un corbeau affronte un sauvageon © Sébastien Sabiron


Dans les travées de la taverne, on discute des différences entre le roman et la série. Ceux qui ont lu disposent d'une batterie de spoils potentiels face à ceux qui ont vu. Mais tout le monde s'accorde à dire que la transposition au petit écran est une réussite, en partie grâce à George R. R. Martin, régulièrement consulté par les scénaristes (l'auteur scénarise lui même un épisode par saison).

Une dothraki d'Essos et une Lanister de Westeros, géographiquement impossible © Sébastien Sabiron


Pour les fans bourguignons, sa venue à Dijon est une aubaine. Après avoir passé la nuit à refaire Westeros accoudés au bar, certains prévoyaient de faire la queue devant la librairie dès six heures du matin.

Sauras-tu déceler la créature qui n'est pas issue de GOT ? © Sébastien Sabiron


Reportage, photos : Sébastien Sabiron.



Chaque jour le Mouv' met la Pop au carré, reportages à écouter par ici.

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes.

Commentaires