What the Fiac ?

le Reportage de la Rédaction Vendredi 25 octobre 2013

Réécoute
Dernières diffusions
What the Fiac ?
Paris accueille la grand messe annuelle de l'art contemporain. La 40ème FIAC a ouvert ses portes hier et jusqu'à dimanche. 180 galeries, des centaines d’œuvres exposées au Grand Palais et hors les murs. Inaccessible financièrement pour le commun des mortels, mais bon marché pour le plaisir des yeux.


Benjamin Damade sait hocher la tête et prendre un air inspiré devant une œuvre contemporaine. son reportage en cliquant ci-dessus.

Il y a des foire agricoles, des foires d'automne, une foire du Trône et il y a la Foire Internationale d'Art Contemporain. Pas le même public, ni le même portefeuille. Rendez-vous de la hype, des amateurs éclairés et des collectionneurs millionnaires, la Fiac a mis les petits plats dans les grands pour son 40ème anniversaire.

 

Le ton est donné : arty, décalé, branché, avec un je ne sais quoi d'un peu snob, ce grand raout annuel peut dérouter le néophyte. Surtout si l'art contemporain vous évoque quelque chose comme ça :

Les Trois Frères, extrait © Lederman

Si l’intérêt d'une œuvre se mesure parfois uniquement au discours de l'artiste, pas besoin d'y comprendre grand chose pour s'en mettre plein les yeux. Le ticket d'entrée au Grand Palais coûte 35 euros. Pas donné, mais raisonnable, si on le rapporte aux 3000 artistes exposés. On y trouve des classiques du genre.

A gauche : Crash Car, Bertrand Lavier / Au centre et à droite : Marc Domage © Fiac 

Les allergiques aux monochromes et à la tôle froissée pourront se tourner vers des valeurs plus classiques : Keith Harring, Dubuffet ou encore Picasso.

A gauche : Welcome Parade, Dubuffet / A Droite : Homme lançant une pierre, Picasso © Fiac
  

Mais la Fiac s'expose aussi hors les murs, un peu partout dans Paris (Place Vendôme, dans le Jardin des Plantes et celui des Tuileries...) Pour la première fois, Paris accueille l'Outsider Art Fair, venue de New York. C'est un peu l'équivalent du "Off" en Avignon.

Tournée vers l'art brut et l'art psychiatrique, la foire des outsiders a investi l'Hotel le A, un palace parisien près des Champs Elysées. Les œuvres s'exposent jusque dans les chambres et les toilettes des chambres. Un concept inédit.

Dan Miller, Untitled © Outsider Art Fair 

Pour les plus fauchés d'entre nous, il y reste la visite virtuelle, disponible sur le site de la Fiac et en application smartphone.

Reportage pour le Mouv' signé Benjamin Damade.

Commentaires