WE ARE ENFANT TERRIBLE, FESTIVAL LES AVENTURIERS

Rodéo sur Le Mouv' Lundi 10 décembre 2012

Réécoute
Dernières diffusions
07/01/14 Newcomers
06/01/14 Black Yaya
WE ARE ENFANT TERRIBLE, FESTIVAL LES AVENTURIERS
We Are Enfant Terrible aujourd'hui en session dans Rodéo à l'occasion de leur concert le 16 décembre au festival Les Aventuriers, dont nous recevons aussi la programmatrice, Assia Bouchebita !

 

 

Le clip de "Ce que tu veux de moi" de We Are Enfant Terrible

 

We are enfant Terrible
Electro ? Indie-rock ? A moins qu'il ne s'agisse tout simplement de pop. Les amateurs
d'étiquetage musical n'ont pas fini de disserter sur le cas We Are Enfant Terrible. Originaire
de Lille, le trio partage une passion commune pour la mode, les jeux vidéos et la musique.
Un univers de teenagers que l'on retrouve dans leurs compositions où s'agrègent guitare,
batterie et authentiques sonorités « Game Boy ». En deux ans d'existence, We Are Enfant
Terrible a déjà séduit une tripotée de fans des deux côtés de l'Atlantique. Et le meilleur
reste sans doute à venir. Après leur récent EP « Wild Fish » et son imparable single «
Flesh 'n' blood Kids », le trio sortira en effet son premier album début avril chez Last Gang
Records : « Explicit Pictures ».
Comme toutes les bonnes histoires, celle de We Are Enfant Terrible commence sur les
bancs de l'école. Chanteuse et clavieriste, Clo Floret y rencontre Thomas Fourny,
guitariste esseulé depuis la séparation de son groupe. Les deux camarades s'essayent à
l'écriture. « Thomas m'a fait chanter sur une de ses chansons parce qu'il trouvait que
j'écrivais de bonnes paroles » raconte Clo. Rapidement, le duo devient trio avec l'arrivée
de Cyril Debarge. Batteur sauvage, le garçon est déjà connu du landerneau rock lillois
pour son projet solo Funky Fingers, hommage électro-foutraque à la légendaire « Game
Boy » de Nintendo.
Dès ses premières compositions, le trio lillois emprunte au punk, à l'indie-rock, et bien sûr
à l'électro, sonorités 8-bits oblige. « Nous n'avons pas choisi d'aimer ce son, nous avons
grandi avec. De 6 à 12 ans, la seule musique que nous écoutions était celle des jeux
vidéos » explique Cyril. Témoin de cette enfance vidéoludique, We Are Enfant Terrible
avance tel un fantasme geek dans lequel New Order séquestrerait Crystal Castles, The
Ting Tings et les Pixies dans un boîtier de console de jeux. Toujours en anglais dans le
texte. « Mozart a été invité à écrire des opéras en allemand, il a refusé parce qu'il pensait
que les opéras devaient être interprétés en italien raconte Thomas. C'est la même chose
pour nous. Nous n'avons rien contre la chanson français mais pour nous le français ne
sonne pas assez pop ».
Porté par la sortie en 2008 d'un premier EP « Thanks For The Fish », We Are Enfant
Terrible commence curieusement sa carrière scénique par une tournée en Chine. Une
belle occasion de forger l'esprit de groupe autour de douteuses spécialités culinaires
locales : oiseaux, serpents et autres tortues. Depuis ce périple initiatique, le trio a pu
goûter à d'autres tambouilles lors de ses concerts à Berlin, Londres, New York ou Paris.
Les lillois inscrivant également leur nom à rallonge sur les affiches du Montreux Jazz et
des Eurockéennes de Belfort. Le début de l'embourgeoisement ? Certainement pas. «
Nous sommes en permanence à la recherche de nouveaux procédés pour créer des
chansons explique Thomas. Nous voulons vraiment conserver ce plaisir de la création. »
Aucun doute, les We Are Enfant Terrible n'ont pas fini de résister aux étiquettes.
Après avoir défendu "explicit pictures" sur scène lors d'une longue tournée à travers
l’Europe de l'Ouest et l'Amérique du Nord, le groupe a oeuvré sur son prochain EP. En
travaillant avec le producteur et DJ de Toronto, Egyptrixx, dont la house experimentale
offre une perspective ambitieuse au son de we are enfant terrible, le groupe sort 4 titres
agréables et accrocheurs.

Source : PIL Records

Le site de We Are Enfant Terrible

Le site du festival Les Aventuriers

 

En concert le 16 décembre à Fontenay S/Bois (16h) dans le cadre du festival Les Aventuriers !

 

 

Commentaires